mardi 1 décembre 2020
Accueil / A la Une / Etoiles de Noël pour des généraux de Gendarmerie

Etoiles de Noël pour des généraux de Gendarmerie

Quatre généraux de brigade vont gagner une troisième étoile et cinq colonels vont passer généraux début 2017, selon un décret pris mercredi 14 décembre en Conseil des ministres. Ces officiers généraux sont maintenus dans leurs fonctions.

Généraux de division

Le général de brigade Alain Pidoux, commandant la région de gendarmerie de Bretagne, est promu général de division au 1er janvier 2017.

Le général de brigade Marc Lévêque, chef-adjoint de l’Inspection générale de la Gendarmerie nationale, promu au 1er février 2017.

Le général de brigade Georges Strub, commandant en second de la région de gendarmerie d’Ile-de-France, promu au 1er février 2017.

Le général de brigade Philippe Guimbert, chef du Sirpa Gendarmerie, promu au 1er février 2017.

Généraux de brigade

 

Le colonel Didier Marconnet, commandant en second de la région de gendarmerie de Lorraine, est nommé général de brigade au 1er février 2017.

Le colonel André Sellini, comandant le Centre technique de la Gendarmerie nationale (CTGN), est nommé général de brigade au 1er février 2017.

Le colonel Olivier Kim, commandant la région de gendarmerie de Bourgogne-Franche Comté, est nommé général de brigade au 1er février 2017.

Le colonel Pascal Segura, commandant de la région de gendarmerie Centre – Val-de-Loire, est nommé général de brigade au 1er février 2017.

Le colonel Christophe Boyer, commandant la Gendarmerie maritime, est nommé général de brigade au 1er février 2017.

Crowdfunding campaign banner

10 Commentaires

  1. Bravo au général KIM qui a été mon Cdt de Compagnie à Salon de Provence après Marignane. Cordialement.

  2. MALFIONE James

    Une “pluie de météorites étoilées” en période fêtes, ce ne pouvait qu’être un cadeau du Père Noël Gendarmerie !!!
    Espérons que ces nouveaux “grands Chefs” continuent à œuvrer pour que notre vieille maison puisse conserver encore et pour longtemps, son âme et son histoire !!!

  3. Denys

    Pas divisionnaire ! Ça ressemble à un glissement sémantique vers des appellations des commissaires de Police et aussi à une poussée dans la Police de voir une parité d’échelle des grades et d’appellation ! Chacun chez soi ! Les flics (les policiers) ne sont pas des militaires !

    • aramis

      et si, cher monsieur, l’appellation existe, comme brigadier pour un général de brigade

    • AMARE

      Général de division :
      Ce grade a été crée en 1621 sous l’appellation de lieutenant-général. Jusqu’en 1914, c’est le grade le plus élevé de la hiérarchie ; il permet d’accéder aux fonctions de commandant de corps d’armée et d’armée.
      Le général de division porte trois étoiles.
      Cependant, le grade de général de division donne naissance à deux autres appellations de grade distinctes : général de corps d’armée (quatre étoiles) et général d’armée (cinq étoiles). Une circulaire du 17 mars 1921 attribue les rangs et prérogatives de commandant de corps d’armée aux généraux de division, ainsi que les rangs et prérogatives de commandant d’armée aux généraux de division membres du Conseil supérieur de la guerre. Ces appellations sont simplifiées en général de corps d’armée et général d’armée par un décret du 6 juin 1939. Néanmoins, la loi portant statut général des militaires et l’annuaire des officiers d’active conservent les appellations anciennes dans ses pages traitant des généraux et mentionne général de division ayant rang et appellation de général de corps d’armée ou général de division ayant rang et appellation de général d’armée.

    • HIEGEL

      Les gendarmes et les policiers œuvrent dans le même sens, pratiquent le même métier et ont le même objectif, la paix sociale, la sécurité des personnes et des biens et le respect des lois. Alors que les militaires, ceux des trois armées, n’ont rien de tout cela. Ils ont des missions de défense militaire en France comme dans les pays amis, avec les risques bien entendu. En résumé, ils pratiquent leurs missions totalement différentes des gendarmes et policiers. La différence, le gendarme est un auxiliaire de la justice, qui, comme le policier, est rattaché au Ministère de l’Intérieur sauf qu’il dépend du Ministère de la Défense sur le plan statutaire, c’est tout.

  4. BINOIS

    Bonjour,

    Combien de généraux actuellement en activité, je pense que le nombre ne va qu’augmenter d’ ici 2020 ?

  5. raufasteraufaste

    Nous allons vers une armée mexicaine, beaucoup de gradés, et moins de gendarmes, le corps d’exécution a du soucis à se faire, ainsi va la vie, nous sommes en train de vivre un autre monde.

  6. ecrin

    J’espère que le futur général Marconnet sera moins imbu de sa personne quand il aura reçu ses étoiles. Vorace en 90 à l’EOGN il n’a pas été apprécié à cause de cette superbe.

  7. FAURIE

    Félicitations au Général KIM dont j’ai fait la connaissance récemment. Il est très relationnel et est très ouvert à la discussion. On voit dans son franc parler que c’est un homme de terrain et qui apprécie l’expérience et le dévouement.
    Cordialement. Bonnes fêtes de fins d’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.