lundi 28 septembre 2020
Accueil / A la Une / Election pour la première fois des membres du CFMG
Les membres du Conseil de la fonction militaire Gendarmerie (CFMG) à l'Elysée en avril 2016. Crédit : MG/Essor.
Les membres du Conseil de la fonction militaire Gendarmerie (CFMG) à l'Elysée en avril 2016. Crédit : MG/Essor.

Election pour la première fois des membres du CFMG

Les premières élections visant à désigner les membres du Conseil de la fonction militaire Gendarmerie (CFMG) ont lieu du 27 au 30 septembre. Durant ces quatre jours, 1.800 grands électeurs détenteurs d’un mandat de concertation local, régional ou national vont élire, 75 titulaires et 107 suppléants, parmi 550 candidats.

Parmi ces 75 sièges, 62 places sont attribuées à des sous-officiers, huit à des officiers et cinq à des membres du Corps de soutien technique et administratif de la Gendarmerie (CSTAGN).

Créée en 1990, le CFMG est l’instance de concertation de la Gendarmerie. Il est consulté sur tous les sujets se rapportant à l’Institution. Le Conseil est associé à l’élaboration des normes internes (emploi des unités, gestion des ressources humaines,…) et se prononce sur des textes ayant trait au statut et aux conditions d’exercice du métier.

Les sessions du Conseil se déroulent deux fois par an au Fort de Charenton à Maison-Alfort (Val-de-Marne) et durent une semaine.

Une petite révolution au sein de la Gendarmerie

Auparavant tirés au sort parmi les conseillers concertation, les membres du CFMG seront désormais élus pour un mandat de quatre ans. Toutefois, cette première élection déroge en partie à cette règle car le Conseil est en principe renouvelé par moitié tous les deux ans. Pour ne pas avoir la moitié des membres du CFMG élue et l’autre tirée au sort, la moitié des membres du CFMG sera élue pour un mandat de deux ans et l’autre moitié pour un mandat de quatre ans.

Résultats le 30 septembre 

La liste des 75 titulaires élus au CFMG sera publiée dès le 30 septembre. Courant octobre, ces derniers éliront, parmi eux, 12 titulaires pour siéger au Conseil supérieur de la fonction militaire (CSFM). 12 sièges sont en effet dévolus à la Gendarmerie dans cette instance de consultation et de concertation interarmées. Le CSFM compte 61 sièges au maximum dont 42 pour les représentants des forces armées, 3 pour les retraités militaires, et désormais 16 pour les APNM représentatives.

Nathalie DELEAU

———

Voir également notre point complet sur l’élection des membres du CFMG dans le mensuel de « L’Essor » du mois de septembre (n°487) p.10.

n°497 - septembre 2016
n°497 – septembre 2016
Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *