jeudi 12 décembre 2019
Accueil / A la une / Deux gendarmes se suicident dans la Sarthe et la Côte d’Or
Essor- illustration deuil
La gendarmerie est de nouveau en deuil après ce décès (Photo d'illustration)

Deux gendarmes se suicident dans la Sarthe et la Côte d’Or

Deux nouveaux suicides sont à déplorer au sein de la Gendarmerie.
D’abord, mercredi dernier 16 mai, le gendarme Karim H. du PMO de Cerans-Foulletourte, dans la Sarthe, a mis fin à ses jours dans des circonstances inconnues à son domicile. Il était père d’un enfant.
Ensuite, dimanche 20 mai, c’est le gendarme Lionel G. du PSPG de Valduc (Côte d’Or) qui s’est tué à son domicile de la caserne Deflandre à Dijon avec son arme de service.

C’est le 19 ème suicide depuis le début de l’année.

Âgé de 32 ans, il était en couple et père de deux enfants.

Dans le Bien Public,  le général Olivier Kim, commandant la région de gendarmerie de Bourgogne-Franche-Comté et l’ensemble de ses personnels civils et militaires, partagent la douleur de sa conjointe, de ses enfants et de ses proches, ainsi que celle des camarades de son unité. Ils leurs présentent leurs condoléances les plus attristées.

Dans les deux cas, une enquête a été ouverte a indiqué à L’Essor la direction de la Gendarmerie.

Rappelons qu’un gendarme s’est suicidé la semaine dernière en Alsace

Lire  aussi sur L’Essor : Suicides dans la Gendarmerie : 2018, une année déjà “extrêmement inquiétante” pour Richard Lizurey

 

A voir également

Photo d'illustration (Crédit photo: MG/L'Essor).

Retraites : Edouard Philippe conforte l’exception des gendarmes

En matière de retraites, les gendarmes devraient conserver ″leurs dérogations″. C’est ce qu’a réaffirmé Edouard Philippe, le Premier ministre.

2 Commentaires

  1. Jérôme SERRES

    Contrôleur Principal des Douanes et fils de gendarme, je voue une admiration à votre arme. Respectueux de cette dernière et de vos engagements je ne peux que collaborer au quotidien avec vos services.

    • MARECHAL

      Etant ancien de l’Arme, je suis outré de voir que cette Arme d’Elite, mille fois séculaire, est dirigée dans des directions par des civils, qui ne connaissent pas l’organigramme, les fonctions des militaires depuis les brigades, jusqu’au Etat-major. Alors pourquoi ne pourraient-ils pas faire des stages d’1 ou 2 ans dans des unités de terrain. Avant d’être an Etat-Major et au Mindef, j’ai été dans années en unités de terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *