dimanche 7 juin 2020
Accueil / A la une / Deux gendarmes mobiles portent secours à une fillette dans la Somme et la sauve de l’étouffement
Les deux gendarmes mobiles patrouillaient dans le cadre d'un détachement de surveillance et d'intervention (DSI). (Photo d'illustration - ND/L'Essor)
Les deux gendarmes mobiles patrouillaient dans le cadre d'un détachement de surveillance et d'intervention (DSI). (Photo d'illustration - ND/L'Essor)

Deux gendarmes mobiles portent secours à une fillette dans la Somme et la sauve de l’étouffement

En patrouille sur la commune de Nesle, dans la Somme, deux gendarmes mobiles ont sauvé vendredi 8 mai 2020 une fillette en train de s’étouffer.

C’était une journée, semble-t-il, ordinaire pour ces militaires appartenant à l’escadron 18/9 de Chauny (Aisne). Employés au sein d’un détachement de surveillance et d’intervention, le maréchal des logis-chef Richard L. et le gendarme Goran T. patrouillent sur le secteur de la brigade de Ham, au sud-est du département de la Somme. En milieu d’après-midi, au cours d’un passage sur la commune de Nesle, ils aperçoivent un regroupement de personnes. Pensant d’abord à une rixe, comme le soulignent les gendarmes de la Somme sur leur page Facebook, ils s’approchent. Mais très vite, ils comprennent que l’origine de cet attroupement est tout autre

Lire aussi: Deux gendarmes mobiles sauvent un homme victime d’une crise cardiaque dans un supermarché de Montbéliard

En réalité, une petite fille est au sol, visiblement en train de s’étouffer. Autour d’elle, les gens sont paniqués. Formés aux premiers secours, les militaires prennent immédiatement en charge la fillette. Ils essayent d’abord de lui faire expulser ce qui l’empêche de respirer en lui donnant des claques dans le dos, première technique recommandée en pareille situation. Mais rien n’y fait. Ils tentent alors une autre méthode, basée sur des compressions thoraciques. Là encore, cela ne semble pas faire effet. Âgée de 4 ans, l’enfant semble perdre connaissance. Les gendarmes persévèrent et l’un deux parvient finalement à extraire de sa bouche un morceau d’aliment. Coincé dans sa gorge, il l’empêchait de respirer.

Prévenue en parallèle, une équipe médicale du service mobile d’urgence et de réanimation (Smur) arrive alors sur place et prend en charge la jeune victime. Saluant l’action héroïque des deux gendarmes avant d’évacuer l’enfant, le médecin leur a d’ailleurs confié que leurs gestes ont certainement permis de la sauver.

L.P.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *