lundi 21 septembre 2020
Accueil / A la Une / Deux gendarmes mobiles de Grasse contaminés au coronavirus Covid-19
Deux militaires de l'escadron de gendarmerie mobile 23/6 de Grasse ont été contaminé par le coronavirus Covid-19 lors d'une mission à Montpellier (Capture d'écran / GoogleMaps)
Deux militaires de l'escadron de gendarmerie mobile 23/6 de Grasse ont été contaminé par le coronavirus Covid-19 lors d'une mission à Montpellier (Capture d'écran / GoogleMaps)

Deux gendarmes mobiles de Grasse contaminés au coronavirus Covid-19

De retour d’un déplacement à Montpellier, deux gendarmes mobiles de l’escadron 23/6 de Grasse ont été testés positifs au coronavirus Covid-19. C’est le maire de la commune, Jérôme Viaud, qui l’a annoncé ce jeudi matin sur sa page Facebook.

Selon l’élu, par mesure de précaution, l’escadron auquel appartiennent les deux militaires est placé en confinement. Il ajoute que cette mesure concerne également les familles des militaires. Une source au sein de la Gendarmerie a confirmé à L’Essor les informations de Jérôme Viaud. Elle précise que la mesure mise en oeuvre correspond aux recommandations du ministère de la Santé pour la population générale. Confinés pour avoir été en présence de personnes contaminées, les autres gendarmes de l’escadron, en l’absence de symptôme de coronavirus, ne feront donc pas l’objet d’un dépistage. Au total, 110 gendarmes sont donc confinés à Grasse. La municipalité a décidé de mettre en place une cellule de suivi de la crise sanitaire, en lien avec l’agence régionale de santé, la préfecture et l’inspection académique.
.

[INFORMATION CORONAVIRUS]Les dernières informations sanitaires reçues ce matin nous indiquent que l’escadron de…

Publiée par Jérôme Viaud sur Jeudi 12 mars 2020

Lire aussi: Deux policiers testés positifs au coronavirus Covid-19 à Briançon. Aucun gendarme contaminé pour le moment

140 gendarmes rapatriés d’Espagne à cause du Coronavirus

Dans le même temps, Europe 1 révélait ce 12 mars le rapatriement d’Espagne de 120 élèves gendarmes et leurs vingt encadrants. Une décision qui fait suite à la détection de deux cas de coronavirus au sein de l’école de la Guardia civil. Ils avaient d’ailleurs, depuis mardi 10 mars, l’interdiction de quitter le collège militaire de Valdemoro, au sud de Madrid. Une fois rentrés, ils seront placés en quarantaine pendant quatorze jours à leur domicile.

Au 12 mars, les autorités françaises comptaient plus de 2281 cas d’infection. Quarante-huit décès ont également été déplorés. La France est le deuxième foyer européen de cette dangereuse épidémie. Le Coronavirus Covid-19, qui se transmet par les postillons, est apparu à la fin de l’année à Wuhan, en Chine.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *