mardi 20 avril 2021
Accueil / A la Une / Des gendarmes déployés au Mali pour former les forces de sécurité intérieure locales
Répétitions du défilé du 14 juillet par des gendarmes déployés en Afghanistan dans le cadre des POMLT. Un système de tutorat également utilisé au Mali (J-M. TANGUY/ESSOR)
Répétitions du défilé du 14 juillet par des gendarmes déployés en Afghanistan dans le cadre des POMLT. Un système de tutorat également utilisé au Mali (J-M. TANGUY/ESSOR)

Des gendarmes déployés au Mali pour former les forces de sécurité intérieure locales

Une vingtaine de gendarmes a rejoint le continent africain sous la bannière de la force de gendarmerie européenne (EuroGendFor). Basés au Mali, ils participent à la formation des forces de sécurité intérieure du pays.

L’information a été révélée par le journaliste Jean-Marc Tanguy sur son blog Le Mamouth. L’envoi de cette unité mobile date d’il y a quelques semaines. Cette arrivée confirme une indiscrétion déjà racontée sur L’Essor cet été.

Le contingent de gendarmes envoyé au Mali est fort de 19 militaires, ainsi qu’un allié. Plusieurs spécialités sont représentées parmi eux. Les personnels envoyés au Mali sont aussi bien à vocation judiciaire qu’opérationnelle.

Lire aussi: L’arrivée de gendarmes en renfort au Mali se précise

Objectif: rendre opérationnelles les forces de sécurité intérieure du Mali

Ils agissent ainsi sous la forme d’une Police Operational Mentoring and Liaison Team (POMLT); une équipe de liaison et de mentoring opérationnel de la police. Il s’agit pour les militaires européens de rendre opérationnelles des unités de gendarmerie et de garde nationale maliennes. Ils réalisent pour cela des actions de formation et de conseil.

Mais, et c’est la particularité de ces POMLT, ils accompagnent également les forces de sécurité dans leurs missions. Tous interviennent en appui de l’Eucap Sahel Mali, une mission civile de l’Union européenne à laquelle contribuent déjà des gendarmes.

La France passe le relais de la présidence de l’EuroGendFor

Après une année à la présidence du Cimin, le comité interministériel de haut-niveau en charge de la direction de la force de gendarmerie européenne, la Gendarmerie française vient de passer le flambeau à son homologue polonaise.

Durant son mandat, l’Institution française avait écrit en grand son objectif: moderniser la force et la rendre plus opérationnelle. D’ailleurs, cette projection d’une unité mobile de gendarmes au Mali fait partie des dernières actions mises en œuvre sous la présidence française.

Au niveau opérationnel, l’EuroGendFor dispose d’un état-major permanent basé à Vicenza, en Italie. Si elle ne bénéficie pas de forces permanentes, elle peut théoriquement déployer sur un théâtre extérieur 800 personnels en 30 jours, en cas de décision d’engagement.

Elle pourra alors compter sur la mobilisation de ses membres: la Garde civile espagnole, la Gendarmerie nationale française, les Carabiniers italiens, la Maréchaussée royale néerlandaise, la Garde nationale républicaine portugaise, la Gendarmerie roumaine ou encore la Gendarmerie militaire polonaise.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.