mardi 29 septembre 2020
Accueil / A la Une / Départ du patron de la gendarmerie : Valls salue “la droiture et la loyauté” de Favier

Départ du patron de la gendarmerie : Valls salue “la droiture et la loyauté” de Favier

Le Premier ministre Manuel Valls a salué mardi la “droiture et la loyauté” du patron de la gendarmerie Denis Favier, héros de l’assaut du GIGN en 1994, qui a annoncé son départ prochain de son poste.

Avant de prendre la tête de la gendarmerie, Denis Favier, 57 ans, avait été le conseiller de Manuel Valls lorsque celui-ci était ministre de l’Intérieur. Il a annoncé mardi devant 250 chefs opérationnels de la gendarmerie qu’il quitterait ses fonctions le 1er septembre sans préciser ses projets futurs.

“J’ai eu la chance d’avoir Denis Favier à mes côtés, d’abord comme conseiller, puis comme directeur général de la gendarmerie nationale. Sa précision, sa droiture, sa loyauté, sa connaissance fine de la conduite des hommes sur le terrain ont toujours été pour moi très précieuses”, a déclaré le Premier ministre dans une déclaration écrite.

“Il y a chez lui ce charisme tranquille et humain qui force le respect. C’est pour moi l’image du courage jusque dans les moments les plus difficiles ou les plus délicats, l’image du dévouement de nos militaires”, a ajouté Manuel Valls, sollicité après l’annonce du départ surprise de Denis Favier.

Nommé à la tête des gendarmes en avril 2013, Denis Favier, 57 ans, a commandé à deux reprises le GIGN, la première fois lors de l’assaut pour libérer les otages de l’Airbus à Marignane en 1994 et la seconde fois de 2007 à 2011, période au cours de laquelle il a ré-organisé cette unité d’élite. Fin politique et patron pugnace de la gendarmerie, il a porté haut les couleurs d’une institution abîmée en 2014 par le drame de Sivens.

Crowdfunding campaign banner

6 Commentaires

  1. MALROUX

    DOMMAGE ;;; IL ETAIT LE MEILLEUR QUE L N AIT EU DEPUIS LONGTEMPS

  2. AGOSTINI

    Je pense que notre admirable Géneral DENIS FAVIER, en a eu marre d’avaler les couleuvres de ces politiciens, et notamment et je fais allusion au général bertrand SOUBELET, son camarade de longue date…

    Comprenne qui voudra, mais la gendarmerie est désormais orpheline de son plus brillant personnage connu dans le monde entier…..

    il est à noter que notre général part en même temps que le général Alain GIORGIS

    Comprenne qui voudra

  3. Alain

    On perd beaucoup avec son départ. Notre meilleur directeur. Un général et un homme difficilement remplaçable

    • Spinaker

      Les hommes irremplaçables sont un mythe.

  4. BERNAND

    Un homme, un vrai, un visage qui a lui seul inspire le respect. J’ ai beaucoup de peine de le voir quitter l’institution.Il restera pour tous:
    le héros de Marignane.

  5. j’ai travaillé avec ce grand personnage c’était un homme de terrain il était prés de ses hommes et trés humain nous allons le regretter car ces hommes là sont rares bonne chance mon GENERAL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *