vendredi 4 décembre 2020
Accueil / A la Une / Démantèlement d’une équipe de voleurs à la fausse qualité
Le général Bernard Thibaud, alors colonel, chef de l'OCLDI lors d'une présentation de son unité (Photo /Gendarmerie nationale).
Le général Bernard Thibaud, alors colonel, chef de l'OCLDI lors d'une présentation de son unité (Photo /Gendarmerie nationale).

Démantèlement d’une équipe de voleurs à la fausse qualité

En neuf mois, ils avaient volé plus 200 personnes âgées en se faisant passer pour des policiers. De vrais gendarmes viennent pourtant de les arrêter. Trois malfaiteurs, agissant en pleine journée, ont amassé un butin estimé à plus de 500.000 euros. Ils commettaient des vols à la fausse qualité dans 15 départements de la région parisienne et sa périphérie.

Les malfaiteurs utilisaient un scénario bien rodé. Deux d’entre eux, munis de fausses cartes et d’équipements de police, se présentent d’abord au domicile de personnes âgées. Dans le même temps, un complice reste au volant d’un véhicule stationné à distance. Le binôme prétexte alors la recherche d’individus, auteurs de cambriolages dans le secteur. Ils insistent auprès des personnes âgées, pour obtenir l’emplacement de leurs objets de valeur, du coffre-fort et du numéraire. Ils subtilisent ensuite habilement des valeurs en prenant soin de vaporiser d’un spray les objets manipulés.

Lire aussi dans L’Essor: Le phénomène inquiétant des vols à la fausse qualité visant des personnes âgées

La présence de deux berlines, une Audi et une Citroën, repérées sur la majorité des scènes d’infractions, laisse supposer que les faits sont commis par la même équipe de malfaiteurs. Les premières investigations permettent de rapprocher plus de 200 faits similaires commis entre mars et novembre 2019 sur quinze départements des régions de gendarmerie Île-de-France, Centre-Val-de-Loire, Picardie et Nord Pas-de-Calais.

Création d’une cellule d’enquête

La section de recherches de Versailles mène l’enquête, co saisie avec les groupements du Loiret et des Yvelines et de l’Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI). La Gendarmerie crée une cellule d’enquête.

Le 16 décembre 2019, les enquêteurs de la SR de Versailles placent en garde à vue les malfaiteurs, issus de la communauté des gens du voyage et bien connus de la justice. Les gendarmes travaillent dans le cadre de l’enquête préliminaire ouverte au tribunal de grande instance de Versailles. Une dizaine de témoins, victimes sur une trentaine de faits, reconnaissent formellement deux des mis en cause. A l’issue des gardes à vue, deux d’entre eux sont incarcérés.

PMG

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.