dimanche 27 septembre 2020
Accueil / A la Une / Déconfinement: les conseils des gendarmes pour la reprise des activités en montagne
Après deux mois de confinement, les gendarmes de montagne délivrent leurs conseils pour une reprise des activités sportives en sécurité. (Photo d'illustration - Archives)

Déconfinement: les conseils des gendarmes pour la reprise des activités en montagne

Avec le déconfinement, professionnels et amateurs vont pouvoir retrouver les massifs. Les gendarmes des PGHM mettent toutefois en garde sur la reprise des activités sportives en montagne. Un retour en douceur est à privilégier.

Cette date était attendue avec impatience par des milliers de férus de nature. Le 11 mai 2020, jour officiel du début de déconfinement, était pour beaucoup ressenti comme une forme de libération après près de deux mois enfermé à cause de la crise sanitaire du coronavirus. Il semblait donc important de renouer avec la nature et ses activités.

Reprise des activités sportives en montagne: oui, mais…

Pourtant, la fin du confinement ne signifie pas le retour à la vie normale. En effet, les activités physiques restent très réglementées. Les sports collectifs et d’intérieur sont par exemple toujours proscrits. La montagne, elle, est de nouveau accessible, mais avec des règles précises.

Lire aussi: Le coup de gueule des gendarmes de montagne après le décès d’un skieur en plein confinement

Parmi les disciplines qu’il est possible de pratiquer en montagne, l’alpinisme et l’escalade le sont, mais avec des restrictions. Il est par exemple impossible de partir sur des voies d’escalade de plusieurs longueurs. De même pour l’alpinisme avec relais. Enfin, les pratiquants de l’ensemble des activités devront respecter les mesures sanitaires et de distanciation. Toutes les consignes et recommandations sont d’ailleurs détaillées dans un “guide d’accompagnement de reprise des activités sportives“, édité par le ministère des Sports. Leur validité est pour le moment prévue jusqu’au 2 juin 2020. C’est à cette date que pourraient intervenir de nouvelles directives. Des recommandations également formulées par la Fédération des clubs alpins, et mises en avant par les gendarmes:

Montagne, escalade, ski de randonnée, randonnée pédestre…Pour la reprise de vos activités dans les meilleures…

Publiée par PGHM Isère 38 sur Samedi 16 mai 2020

“Reprendre en douceur”

Confinement oblige, l’activité de secours en montagne a sensiblement diminué au cours des dernières semaines. On comptabilise ainsi seulement 25 opérations de secours sur cette période, contre plus de 500 en temps normal. Mais à l’heure du déconfinement, les gendarmes secouristes s’attendent à une reprise sur les chapeaux de roues, en haute comme en moyenne montagne. Pour éviter les risques, ils multiplient ainsi les appels à la prudence. “La reprise en douceur doit être le maître-mot”, alerte le major Philipe Boric, membre de l’unité de coordination technique montagne de la Gendarmerie, basée à Chamonix. “Il faut se laisser le temps de ré-apprivoiser le milieu et se remettre en condition physique.” Après deux mois de coupure, il conseille ainsi aux adeptes de montagne de l’aborder comme à un début de saison. “Il ne faut pas hésiter à baisser d’un cran le niveau des courses, et y aller progressivement. Ne pas être trop gourmand!”

Et les conditions n’aident pas. Si la météo est particulièrement clémente dans certains massifs, les risques, eux, sont plus que jamais présents. “Les sportifs ont quitté un environnement avec beaucoup de neige en mars. Il y en a forcément moins maintenant.” Certains vont donc chercher à gagner en altitude pour trouver de la neige, par exemple, sur des glaciers. Mais “attention, alerte le major, ils sont fragilisés avec la chaleur”. Il faut également rester attentif aux conditions nivologiques. “Nous avons le cas de grosses avalanches, dont certaines ont été mortelles, dans des pays voisins qui ont déconfiné avant nous”. Prudence donc, d’autant plus que les services de Météo-France ont arrêté la diffusion des bulletins d’estimation des risques d’avalanche, pourtant toujours réels.

Un exemple de névé que l'on rencontre en montagne, ici dans le massif de Tabe, en Ariège. (L.Destrem/Wikimédia Commons)
Un exemple de névé que l’on rencontre en montagne, ici dans le massif de Tabe, en Ariège. (L.Destrem/Wikimédia Commons)

Décès d’un randonneur

Les randonneurs sont aussi très concernés. “Les névés [ces plaques de neige glacée et durcie] sont un vrai piège, prévient le gendarme. Il n’est pas rare d’en trouver sur les itinéraires de randonnées, même à moyenne altitude. “Il y a un vrai risque de glisse”. D’ailleurs, les gendarmes du PGHM de Chamonix sont intervenus jeudi matin suite à la chute mortelle d’un randonneur de 30 ans dans le massif du Mont Blanc. Il évoluait en direction du refuge de Moëde-Anterne, situé à 2.000 mètres d’altitude, lorsqu’il aurait glissé sur un de ces fameux névés. Ne pouvant contrôler sa chute, il serait alors malheureusement tombé d’une barre rocheuse.

Tutos vidéo des gendarmes de montagne

Quelques jours avant la réouverture des massifs et depuis le début de semaine, les PGHM et PGM, très présents sur les réseaux sociaux, se font les relais des consignes nationales et locales. Ils en profitent également pour apporter leurs conseils d’experts pour une reprise en sécurité. Le PGHM des Alpes-Maritimes a d’ailleurs réalisé une vidéo “tuto”. Fond de sac, équipements de sécurité, préparation de l’itinéraire et d’un “plan B”… tout y est !

Préparation de "course" ou Randonnée

[ Préparation de « course » et randonnée ]Nous l’avons attendu…Demain vous irez probablement prendre l’air un peu plus loin que les dernières semaines! Voici quelques conseils pour vos futures sorties. Elle n'est pas exhaustive et pour approfondir vos connaissances, N’hésitez pas néanmoins à vous rapprocher des professionnels, des magasins spécialisés, et des clubs de randonnée.Prenez soin de vous!

Publiée par PGHM Alpes-Maritimes sur Lundi 11 mai 2020

“Ce sont des conseils que l’ont donne généralement en début de saison, explique le major Boric. Il faut retrouver les réflexes matériels. Ne pas hésiter à revoir et manipuler les cordes, les relais et autres techniques avant de partir”, conseille-t-il.

Au début du mois, à l’approche du déconfinement, ils avaient déjà publié une vidéo portant sur l’entretien et la vérification du matériel de montagne. Des conseils avisés qui intéresseront sans aucun doute les plus passionnés.

Loïc Picard

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *