lundi 12 avril 2021
Accueil / A la Une / Crise sanitaire: l’hommage appuyé de Jean Castex à la mobilisation de la Gendarmerie
Jean Castex et Gérald Darmanin en Dordogne pour un hommage à la Gendarmerie (Photo: twitter @jeancastex).
Jean Castex et Gérald Darmanin en Dordogne pour un hommage à la Gendarmerie (Photo: twitter @jeancastex).

Crise sanitaire: l’hommage appuyé de Jean Castex à la mobilisation de la Gendarmerie

Dans le cadre de la célébration du tricentenaire de la création des brigades territoriales de la Gendarmerie, le Premier ministre Jean Castex et le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin se sont rendus samedi 3 avril en Dordogne. L’occasion pour les ministres de saluer “la mobilisation sans faille de la gendarmerie” depuis le début de la crise sanitaire.

Actualité épidémique oblige, c’est à l’hôpital de Périgueux qu’ils se sont d’abord rendus avant de rejoindre le centre de vaccination de la Filature-sur-Isle. Après des échanges avec les personnels soignants et les patients, le chef du gouvernement et son ministre de l’Intérieur ont pris la direction de Brantôme-en-Périgord.

Une plaque commémorative dévoilée

Face à la caserne de cette petite commune de moins de 4.000 habitants, ils ont dévoilé une plaque commémorative pour le 300e anniversaire de la brigade territoriale de Brantôme. Le convoi officiel a ensuite rejoint le Centre National d’entrainement des forces de la Gendarmerie (CNEFG) à Saint-Astier. Le chef du gouvernement a alors rendu un hommage appuyé à l’institution.

Jean Castex a rappelé que les gendarmes ont réalisé quelque 211 escortes de vaccins depuis le début de l’année. Et qu’ils surveillent 11 sites de stockage. C’est dire si “l’Etat compte sur votre implication dans la réussite de la campagne vaccinale“, a-t-il notamment déclaré. Et de tracer une analogie avec les premières campagnes de vaccination massive lors de la Première Guerre mondiale. C’est la Gendarmerie qui “était chargée de veiller aux mesures sanitaires opposées à l’épidémie de la grippe espagnole”.

Lire aussi: La master class du général Favier sur la décision en situation de crise

Et de citer encore Claude Le Blanc qui, en 1720, structura en maréchaussée le corps de la Gendarmerie en lui attribuant des compétences de police sur l’ensemble du territoire. “Depuis trois siècles, dans les campagnes françaises, l’uniforme du gendarme, quel qu’ait été son aspect, garantit l’ordre. Parce qu’il rappelle à tous que la première fonction de l’Etat, c’est de protéger les citoyens”, a conclu Jean Castex.

D’après Sud Ouest, les deux ministres ont par ailleurs assisté à des ateliers de formation des gradés dans l’enceinte du CNEFG.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.