mercredi 3 juin 2020
Accueil / A la une / Covid-19: prolongation de la durée de validité des visites médicales périodiques
Le prolongement de la validité des visites médicales va permettre de soulager la charge des 1.800 médecins militaires du Service de santé des armées (SSA) qui participent à la lutte contre le coronavirus. (Illustration / Ministère des Armées)
Le prolongement de la validité des visites médicales va permettre de soulager la charge des 1.800 médecins militaires du Service de santé des armées (SSA) qui participent à la lutte contre le coronavirus. (Illustration / Ministère des Armées)

Covid-19: prolongation de la durée de validité des visites médicales périodiques

Voilà une conséquence inédite de l’épidémie de coronavirus Covid-19 qui frappe la France. La durée de validité des visites médicales périodiques (VMP) pour les gendarmes d’active et les réservistes, passe de 24 à 30 mois. Un arrêté des ministères des Armées et de l’Intérieur, publié ce week-end au Journal officiel, prévoit en effet qu’à partir du samedi 21 mars 2020, la durée de validité de ces VMP augmente de six mois. “En période d’urgence pour faire face à l’épidémie de Covid-19”, stipule le titre de cet arrêté.

1.800 toubibs militaires mobilisés

Obligatoires tous les deux ans depuis janvier 2013 (trois ans auparavant), ces visites médicales visent à contrôler l’aptitude à servir de tous les militaires. Aussi bien des trois armées que de la Gendarmerie. Qu’ils soient d’active ou de réserve. Ces contrôles relèvent de la responsabilité des quelque 1.800 médecins militaires du Service de santé des armées (SSA). Or, depuis le début de l’épidémie, les toubibs militaires participent à la lutte contre le coronavirus. Une mission supplémentaire alors qu’ils doivent également continuer à assurer impérativement le soutien médical des forces françaises en opérations extérieurs. Comme par exemple pour les 4.500 militaires du contingent français de Barkhane déployés au Sahel. L’allongement de la durée de validité des VMP va donc soulager les médecins militaires.

Lire aussi: Les armées déploient leurs capacités médicales contre le Covid-19

Vérifier l’aptitude globale à servir

L’aptitude médicale se vérifie avec le profil médical Sigycop, un acronyme bien connu de tous les militaires. Il s’agit d’un contrôle des parties du corps et du psychisme qui permet de vérifier l’aptitude globale de chaque militaire à servir, selon son arme d’appartenance et sa spécialité. Dans son numéro d’avril 2020 (540), en cours de livraison chez ses abonnés, L’Essor consacre d’ailleurs sa page juridique à ce contrôle militaire obligatoire.

PMG

2 Commentaires

  1. Retraite

    Pour information,

    Centre National de Ressources et de Résilience (CN2R) : “Recommandations épidémie Covid-19.”

    source : http://cn2r.fr/recommandations-epidemie-covid-19/

  2. Un autre retraité.

    Demain, pour notre 14 juillet, on verra peut-être des soignants libéraux, de la fonction publique hospitalière…, défiler à côté, avec tous les militaires : sur l’avenue des Champs-Elysées ?

    Bien sûr cela sera du ressort de décisions prises en haut lieu.

    La République, une et indivisible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *