mardi 24 novembre 2020
Accueil / A la Une / Covid-19: Nouveaux incidents outre-mer, plusieurs gendarmes blessés dont un sérieusement
Un véhicule blindé de la Gendarmerie à Mayotte, lors d'un défilé. (Photo d'illustration - Gendarmerie)
Un véhicule blindé de la Gendarmerie à Mayotte, lors d'un défilé. (Photo d'illustration - Gendarmerie)

Covid-19: Nouveaux incidents outre-mer, plusieurs gendarmes blessés dont un sérieusement

Les contrôles du respect du confinement pour cause de Covid-19 provoquent de nouveaux incidents outre-mer avec les gendarmes. En Martinique, un gendarme a effet été sérieusement blessé dimanche par un motocycliste lors d’un contrôle. A Mayotte, plusieurs incidents viennent de se produire entre groupes de jeunes gens et gendarme durant le  week-end du 1er mai.

Dimanche vers 22h00, des gendarmes mobiles de l’EGM 31/7  de Reims contrôlent le respect du confinement à un rond-point de la commune de Le François, à une vingtaine de km de Fort-de-France. Une motocycliste tente d’éviter le barrage et renverse un gendarme avant de s’enfuir à pied. Blessé à la tête, le sous-officier se trouve hospitalisé au Centre hospitalier du Lamentin. Mais son pronostic  vital n’est pas engagé.

Lire aussi: Martinique: 4 ans de prison pour le chauffard qui avait percuté un gendarme

Covid-19: les incidents se suivent à Mayotte

Grenades lacrymogènes contre jets de pierre. A Mayotte, les incidents se répètent entre gendarmes et jeunes qui refusent de se soumettre au couvre-feu imposé en raison du Covid-19. Dans la nuit de vendredi à samedi, des caillassages ont visé une patrouille de gendarmes mobiles à Dzaoudzi . Face à eux, une cinquantaine de jeunes gens qui refusaient en effet le confinement. Les mobiles ont donc fait usage de grenades lacrymogènes pour disperser les manifestants.

Dimanche en début de soirée, toujours à Dzaoudzi, des jets de projectiles contre des véhicules de Gendarmerie ont été enregistrés. Les gendarmes ont riposté avec des tirs de grenades lacrymogènes et de balles de défense.

Le département le plus touché par le coronavirus

Enfin les gendarmes ont du intervenir dans la nuit de samedi à dimanche pour disperser un rassemblement de murengué (boxe traditionnelle mahoraise) de près de 400 personnes dans la commune de Mamoudzou. Un mineur a été placé en garde vue et neuf gendarmes blessés.

Mayotte reste le département d’outre-mer le plus touché par la pandémie de coronavirus (au moins 650 personnes contaminées). Il a imposé, outre le confinement, un couvre-feu de 20H00 à 5H00 pour tout ce département, majoritairement musulman, en cette période de ramadan.

PMG

Crowdfunding campaign banner

Un commentaire

  1. franchement, à quand un referendum sur le “départ” de Mayotte de France ? une vraie consultation et non une parodie électorale comme nous avons pu en connaitre autrefois ! cette part de France nous coûte très cher – beaucoup trop cher – à tout point de vue ! et rapatrions nos “bleus et nos blancs” dans l’Herxagone car nous en avons bougrement besoin ici !
    en tout cas soutien et respect pour les “moblots” beaucoup trop pris pour cibles sans oublier ceux de “la blanche” en brigade qui sont aussi corvéables à merci. heureusment “L’Essor” est là pour nous informer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.