mercredi 21 octobre 2020
Accueil / A la Une / Covid-19: nouveau décès d’un gendarme en Ile-de-France
(Illustration L'Essor)
(Illustration L'Essor)

Covid-19: nouveau décès d’un gendarme en Ile-de-France

Nouveau décès, lundi 27 avril au soir, d’un gendarme des suites du Covid-19. Le major Patrick Dimmers, 57 ans, était hospitalisé à l’Institut Gustave Roussy, à Villejuif (94) depuis le 15 avril dernier. La Gendarmerie précise que le sous-officier souffrait déjà d’une autre maladie et que “son état de santé s’était subitement aggravé ces derniers jours”. Le major laisse derrière lui une femme et deux enfants.

Lire aussi: L’hommage au sous-officier de Maisons-Alfort victime du Covid-19

Patrick Dimmers servait à la section centrale de coopération opérationnelle de police (Sccopol). Cette unité à pour mission “l’échange d’informations H24 7/7” dans le cadre de la coopération policière internationale à caractère opérationnel. À sa tête on trouve un commissaire de Police et un officier supérieur de la Gendarmerie nationale.

Troisième décès d’un gendarme suite au Covid-19

C’est la troisième fois que le Covid-19 frappe la Gendarmerie. Le 25 mars un autre gendarme d’active, le maréchal des logis-chef Patrick Guigon s’éteignait dans son logement de service à la caserne de Maisons-Alfort, dans le Val-de-Marne. Ce sous-officier de 51 ans avait une épouse et trois enfants.

Lire aussi: Avec le décès de Cyril Boulanger, la Gendarmerie de nouveau frappée par le coronavirus

Le 5 avril, le maréchal des logis-chef  de réserve Cyril Boulanger succombait lui aussi à la maladie. Âgé de 37 ans, cet agent de sûreté de la RATP travaillait au Groupe de protection et de sécurisation des réseaux (GPSR). Il laisse une compagne et deux garçons âgés de 11 ans et 18 mois.

Le directeur général  de la Gendarmerie a annoncé dimanche dans une interview à Ouest-France que 473 gendarmes ont été testés positifs au Covid-19. “Nous avons actuellement entre 600 et 650 personnels confinés parce que symptomatiques ou ayant été en contact avec une personne dans le même cas ou testée positive. Ils étaient 2 355 confinés au plus fort, le 2 avril”, ajoute le général d’armée Christian Rodriguez.

MG

Appel à contribution des lecteurs numériques : Je soutiens L'Essor (et son indépendance)

Crowdfunding campaign banner

2 Commentaires

  1. Paul Bismuth

    La dérogation pour le déploiement des gendarmes sans quatorzaine interroge:
    https://lemamouth.blogspot.com/2020/04/un-test-sinon-rien.html

    Les gendarmes ne sont pas des militaires comme les autres ?

  2. Besson

    Toujours à toutes les sauces, un grand bravo à tous mes collègues connus ou inconnus la Gie est une très grande famille. Retraité de l’arme j’ai du mal à envisager un avenir meilleur.Il faut pourtant faire face surtout contre les cons finés courageux de paroles mais c’ tout .Courage!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " : des articles inédits, une veille sur la presse et des informations pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.