samedi 26 septembre 2020
Accueil / A la Une / Les experts de la Gendarmerie à nouveau mobilisés face à la Covid-19
Installés à l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, les gendarmes de l'IRCGN peuvent réaliser jusqu'à 800 analyses de tests Covid-19 chaque jour. (Photo: Gendarmerie)
Installés à l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, les gendarmes de l'IRCGN peuvent réaliser jusqu'à 800 analyses de tests Covid-19 chaque jour. (Photo: Gendarmerie)

Les experts de la Gendarmerie à nouveau mobilisés face à la Covid-19

Depuis vendredi 31 juillet 2020, les gendarmes de l’Institut de recherche criminelle de la Gendarmerie nationale (IRCGN) sont à nouveau mobilisés face à la Covid-19. Plusieurs d’entre eux analysent les tests des passagers arrivant des pays à risque à l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle.

Une fois n’est pas coutume, c’est l’Agence régionale de santé (ARS) d’Ile-de-France qui a appelé la Gendarmerie à la rescousse. Une mesure qui fait suite aux annonces du Premier ministre, Jean Castex, de la mise en place de protocoles supplémentaires pour limiter la propagation du coronavirus. Les gendarmes ont donc été appelés pour épauler l’ARS et les Hôpitaux de Paris. 24 heures plus tard, les gendarmes étaient en place.

Passage obligatoire par le centre de dépistage

Pour les passagers arrivant d’un des 16 pays jugés à risque, et “où la circulation virale est particulièrement forte”, le test est obligatoire. S’ils n’ont pu le réaliser avant le départ, ils doivent obligatoirement faire un crocher par le poste de dépistage mis en place. Sans quoi, des mesures de quatorzaine peuvent être imposées.

A l’aéroport parisien de Roissy-Charles de Gaulle, ce sont les gendarmes de l’IRCGN qui s’y collent. Après un détachement de plusieurs semaines auprès de l’hôpital de Garches (Hauts-de-Seine), ces experts des analyses criminelles y ont posé leurs valises. Ils peuvent ainsi réaliser jusqu’à 800 analyses par jour.

Lire aussi: Les gendarmes en blouse blanche dépistent le Covid-19

Nouveaux laboratoires face à la Covid-19

Trois nouveaux laboratoires mobiles équipent les gendarmes de l'IRCGN pour lutter contre la pandémie de Covid-19. (Photos: Gendarmerie)
Trois nouveaux laboratoires mobiles équipent les gendarmes de l’IRCGN pour lutter contre la pandémie de Covid-19. (Photos: Gendarmerie)

Cette fois-ci, pas de trace du bus-laboratoire utilisé à Garches entre avril et l’été, mais trois nouveaux éléments, fraichement acquis par l’IRCGN. Un laboratoire mobile, tout d’abord. Installé à bord d’une camionnette un peu similaire à une ambulance, il sert principalement aux analyses ADN. Deux modules de détection “covid-boxes” viennent compléter le dispositif. Spécifiquement conçus en fonction des besoins rencontrés depuis le début de la crise sanitaire, ces mini-laboratoires sont par ailleurs aérotransportables. Tous trois devaient être livrés la semaine dernière. A peine arrivés, leur déploiement a donc finalement été immédiat. Dès le premier jour de tests, samedi 1er août, ils ont permis l’analyse de plus 500 prélèvements.

LP

Crowdfunding campaign banner

2 Commentaires

  1. Fred

    Il y a des expérimentations menée avec des chiens qui donnerait des résultats probants:
    https://mil.be/fr/article/des-chiens-pour-detecter-le-coronavirus

    • Desbois

      C’est une bonne chose que les diverses Forces participent à l’effort de guerre. De plus, cela fait de la Publicité………………………. !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *