mercredi 3 juin 2020
Accueil / A la une / Coronavirus Covid-19: pas de cas signalés en Gendarmerie, mais quelques gendarmes confinés
Plusieurs gendarmes sont actuellement confinés chez eux par mesure de précaution face à l'épidémie de coronavirus Covid-19. (Illustration/L'Essor)
Plusieurs gendarmes sont actuellement confinés chez eux par mesure de précaution face à l'épidémie de coronavirus Covid-19. (Illustration/L'Essor)

Coronavirus Covid-19: pas de cas signalés en Gendarmerie, mais quelques gendarmes confinés

Quelques jours de vacances supplémentaires au retour d’un voyage de noces à Venise. Ce programme alléchant n’a pourtant pas dû être du goût d’un couple de gendarmes des Pyrénées confiné à son domicile en rentrant de la ville des amoureux où l’épidémie de coronavirus Covid-19 fait rage.

Alors que les cas se multiplient en France, la Gendarmerie assure à L’Essor ne pas avoir recensé de cas de gendarmes contaminés à ce jour. En revanche, plusieurs militaires de l’Arme sont actuellement confinés à leur domicile par mesure de précaution. Certains reviennent de pays touchés par l’épidémie, d’autres ont eu un membre de leur famille (un conjoint, un enfant…) en contact direct avec une personne infectée.

“La durée de confinement peut varier de 24h jusqu’à une quatorzaine, précise une gendarme. Elle est décidée au cas par cas. Il s’agit d’une décision collégiale entre la hiérarchie, le médecin militaire et l’agence régionale de santé.” Globalement, les personnels de retour de pays étrangers concernés par l’épidémie font l’objet de ce type de mesures de précaution.

Lire aussi: Deux policiers testés positifs au coronavirus Covid-19 à Briançon. Aucun gendarme contaminé pour le moment

Des mesures pour le moment limitées contre le coronavirus Covid-19

L’activité quotidienne des unités ne semble pour le moment pas impactée. Dans les brigades, les gendarmes ont reçu des documents et consignes à afficher à l’accueil des unités. Une directive commune à l’ensemble des établissements recevant du public. Ces affichages visent à conseiller et informer sur les gestes simples à effectuer pour limiter les risques de contamination.

À ce stade, il s’agit donc pour le moment de mesures limitées. Mais l’Institution pourrait mettre en œuvre d’autres actions complémentaires. Trois réunions de suivi se tiennent d’ailleurs chaque jour au niveau de la Direction générale de la Gendarmerie nationale (DGGN). Elle suit avec attention l’évolution de la situation. Le ministère de l’Intérieur a quant à lui pris la décision de livrer à l’ensemble des unités de Police et de Gendarmerie des lots de masques de protection.

Lire aussi: Démarchage frauduleux, vente de masques périmés… Le coronavirus mobilise la Gendarmerie

En Ile-de-France, la préfecture de Police a diffusé fin février une “fiche réflexe” à l’ensemble des commissariats. D’après France info, cette fiche précise les conduites à tenir si une personne soupçonnée d’être infectée par le coronavirus se présente. Entre autre: confiner le public, fermer le commissariat, couper la ventilation ou encore relever les identités de toutes les personnes présentes et donc potentiellement infectées. À l’heure actuelle, la Gendarmerie n’a pas diffusé de telles consignes. Mais “des mesures de bon sens doivent s’appliquer en cas de doute”.

2 Commentaires

  1. Géraldinette

    Je les trouve en effet limitées ces mesures… Dans la soirée d’hier on nous envoi un document à remplir, destiné à attester du caractère indispensable de nos sorties, https://www.kumulusvape.fr/content/295-coronavirus-vape “une attestation de déplacement dérogatoire” qu’ils disent, où en gros on doit soi-même noter son nom, sa date de naissance, et la raison pour laquelle on prévoit de sortir de chez nous. Donc déjà je n’ai pas vu de forces de l’ordre contrôler qui que ce soit quand je suis allée au médecin tout à l’heure, et en plus je ne vois pas l’intérêt d’un tel procédé puisque chacun est libre de raconter ce qui lui chante sur cette fiche…ça me fait doucement rire quand je voyais certains raconter qu’il y aurait “l’armée”, un “confinement total durant 45 jours” https://www.franceinter.fr/societe/decret-de-confinement-couvre-feu-armee-ces-messages-whatsapp-reposent-sur-de-fausses-infos etc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *