mardi 13 avril 2021
Accueil / A la Une / Condamnation aux assises du capitaine Dobritz: le parquet et l’officier de Gendarmerie font appel
Photo d'illustration.
Photo d'illustration.

Condamnation aux assises du capitaine Dobritz: le parquet et l’officier de Gendarmerie font appel

Il y aura un procès d’assises en appel pour le capitaine Romain Dobritz.

Le parquet général a décidé lundi 1er mars d’interjeter appel de la condamnation par la cour d’assises de Basse-Terre de cet officier de Gendarmerie à 5 ans de prison dont 3 avec sursis pour “violences volontaires avec arme”, a-t-on appris auprès de Me Bernard Sivan, l’avocat de la partie civile. De son côté, Romain Dobritz a également pris la décision d’interjeter appel, nous a annoncé son avocat, Me Florian Lastelle. 

Lire aussi: Un capitaine de gendarmerie condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis

En 2018, lors d’une intervention à Baie-Mahault en Guadeloupe, l’officier avait ouvert le feu à sept reprises à courte distance en direction du véhicule d’un suspect de cambriolage qui reculait. Deux des balles avaient atteint Yannick Locatelli, un délinquant originaire de Nice, dans des organes vitaux.

Très en deça des réquisitions

La décision du parquet général n’est pas vraiment une surprise. Le verdict était en effet très deçà de ses réquisitions, soit 15 ans de réclusion criminelle. Même insatisfaction du côté de la partie civile. Tout en reconnaissant des “réquisitions sévères”, Me Sivan regrettait que les jurés n’aient “pas retenu l’intention criminelle”

“Ils ont dit qu’il avait tué par réflexe mais n’ont pas qualifié l’intention homicide”, analyse l’avocat du barreau de Nice. Selon lui, en jugeant que “sept balles tirées à 1m10 de distance” relèvent des coups mortels avec armes causant “la mort sans intention de la donner,” l’arrêt de la cour d’assises s’apparente à “un permis de tuer”.

Totalement excessif pour l’avocat de Romain Dobritz

Pour l’avocat du gendarme, en revanche, “le parquet général a été totalement excessif” dans ce dossier. Avant d’apprendre l’appel du parquet général, et dans l’attente de de la décision de son client, Me Lastelle rappelait sa “conviction de son innocence et du fait qu’il a fait un usage réglementaire de son arme”.

Selon lui, la cour d’assises a “bien fait comprendre lors de l’audience que le la société n’avait aucun intérêt à ce que le capitaine Dobritz soit incarcéré”.

Le gendarme incarcéré à la maison d’arrêt de Baie-Mahaut

Ce qu’il retient de l’arrêt est justement ce qui a choqué la partie civile: “il n’y a pas d’intention de tuer et c’est admis par la cour d’assises. Ce soir là, il n’a pas tué quelqu’un mais il a fait son boulot durant lequel il estime qu’il s’est trouvé en légitime défense car en danger“. 

Depuis le verdict, le 25 février, le capitaine Dobritz, 30 ans, est incarcéré à la maison d’arrêt de Baie-Mahault. “C’est quelqu’un de très solide”, note son avocat. “Il n’a pas à avoir honte de quoi que ce soit. Il a des regrets car une opération a mené à la mort de quelqu’un. C’est éminemment regrettable et on ne peut que s’émouvoir. Mais il n’a, en aucun cas, perdu son honneur”

Matthieu Guyot

Crowdfunding campaign banner

33 Commentaires

  1. Pouletpoulette

    30 ans ? Beaucoup trop jeune. Encore un enfant…la France, seul pays au monde a permettre l’accès direct à un poste d’officier. Dans tous les autres pays, tout le monde commence trouffion.

    • Bernard Dallet

      Ce gendarme n’a fait que son travail :il a mis hors d’état de nuire un dangereux délinquant qui aurait pu lui rouler dessus pour fuir !!! Il est évidemment regrettable que l’issue soit la mort !!! Mais enfin !!! Que faut il faire ??? Laisser les racailles faire leurs basses œuvres ???
      Bravo ! Et tout mon soutien à cet officier. courage à lui.
      La justice si elle est ” juste” devra le relaxer, et la gendarmerie le décorer de la médaille du mérite.

      • MARTINE

        Monsieur,
        Entièrement d’accord avec vous. Mais dans ce pays on accorde plus d’importances aux malfrats qu’aux victimes. Il n’y a plus de justice, un commerçant qui se défend est poursuivi et les cambrioleurs relaxés. Dans cette affaire je dis qu’elle s’est bien passée, car un individu en prison coûte cher à la société. On devrait faire comme aux Etats Unis, être en droit d’abattre un individu qui entre chez vous de jour comme de nuit pour cambrioler ou autre.
        La justice est à l’image de notre pays, en chute libre et descente aux enfers. Je soutiens ce Capitaine.

      • GILSON Michel

        Tout est dit ! J’adhère.

    • Vezinaud

      Beaucoup trop jeune pour exercer des responsabilités en unité opérationnelle. Le cas d’usage des armes est un acte aux lourdes conséquences. On a affaire à une population civile et on doit respecter le cadre légal.
      Il faut placer des gens d’expériences à ces postes et savoir les maintenir.

    • Didier, Etienne,Paul, Raymond

      Désolé de vous contredire cher (chère) ami (e)
      Les US, les britanniques et autres font de même
      Je me souviens encore à 66 ans d’avoir pris le commandement d’un commando de la marine à 31 ans après 12 ans de formation ou de tests rudes dans l’institution et je suis de recrutement direct (Ecole navale)
      Il s’agit d’une affaire malheureuse qui peut arriver à chaque membre des forces de l’ordre, geste pas forcement le bon dans dans une situation difficile.
      Récemment quatre autres gendarmes n’ont pas eu le réflexe adéquat, ils sont tombés dans une embuscade montée par un fou furieux…3 sont morts pour défendre une femme en danger.
      On voit que vous n’avez jamais été au feu !

  2. FeeSo

    Bonjour,
    Encore une personne dans les forces de l’ordre qui est sacrifiée pour “montrer l’exemple”. Il est regrettable effectivement que le delinquant ait décédé lors de son interpellation, mais le gendarme n’a, à mon humble avis, pas eu l’intention de donner la mort, comme le constate la Cour d’assises.
    Pire encore, mandat de dépôt immédiat comme s’il allait s’enfuir avec une famille et travaillant dans la gendarmerie!!Avec une peine pareille, un aménagement de peine aurait déjà été accordée à M. Lamda.
    Maintenant, les forces de l’ordre doivent se faire tuer, puisque toujours menacé par notre société et ce qui la représente dans la justice (comme cette proc. Generale), dans le cas contraire, de vouloir tuer les personnes qu’elles protègent ou qui menacent notre société.
    C’est le monde à l’envers et ça ne choque personne! Le Ministère Public représentant la société, c’est ce que nous souhaitons pour cet homme alors même qu’il a fait son travail pour notre quiétude?
    Je souhaite que ce M. Et sa famille soient forts et qu’ils vont se sortir de cet imbroglio judiciaire.

  3. GIVRY Jean-Pierre

    Je pense qu’il a fait usage de son arme réglementairement s’il était en légitime défense. Mais maintenant nous savons bien que la justice penche plutôt du côté des délinquants et que les forces de l’ordre ne peuvent plus exercer leur métier dans l’esprit de la loi. Pourtant on nous apprend que force doit rester à la loi. Courage au capitaine Dobritz à qui j’apporte tout mon soutien dans cette épreuve.

  4. Roux

    Être sanctione d’avoir fait son travail, est une situation difficilement acceptable pour moi. Un délinquant, reste un délinquant, mais en situation de délit de fuite, pour moi, il devient un Danger pour les Forces de L’ordre… Se protéger est la mission prioritaire du Gendarme, car s’il est en pleine possession de ses facultés, il peut Protéger les Autres… Je n’ai jamais compris pourquoi les Forces de L’ordre sont équipées d’armes si c’est pour rester à la ceinture.. Comme les “casques bleus”..

  5. Karradoc

    Legitime defense. Defense proportionnelle à l’attaque. Dans cette affaire, la victime menacée t elle l’officier. Si oui avec quelle arme. Vu la distance entre les deux n’est il pas été possible dutiliser une arme non létale. Bien qu’il faut mettre egalement en avant le stress de la situation. Par contre je ne donnerai pas d’avis sur la condamnation prononcée et proposer. Car jr n’ai pas tous les tenants de cette affaire et je ne suis pas juge.

  6. Brand

    Quelle justice, j’ai honte mais je ne suis pas étonné….elle protège les délinquants et est responsable de l’état de la France.

  7. Dallet bernard

    Réponse à pouletpoulette
    Quand il est entré à St Cyr il était troufion comme vous dites, il est sorti sous lieutenant !!! Normal ! Cette école forme des officiers…..

  8. Pierre DIMECH

    Pour ma part je dirais
    Un moment de panique de cet officier,surmenage de l’ensemble des forces de l’ordre
    Et un manque d’entraînement aux armes

  9. Andre

    Un homme est mort et c’est très triste, même s’il s’agissait d’un délinquant recherché L’officier qui en est à l’origine va probablement en porter le fardeau toute sa vie. J’ai trouvé le verdict de la cour d’assises mesure. Il a ménagé la famille de la victime et a sanctionné l’auteur, qui selon ce que j’ai lu dans la presse n’était pas totalement dans le cadre de la légitime défense. Par contre L’appel du parquet me choque. Aurait-il fait de même envers un fonctionnaire de police fortement appuyé par des syndicats? Je m’autorise à en douter. En tout cas je souhaite beaucoup de courage à cet officier et j’espère que la gendarmerie le soutient dans cette épreuve difficile.

  10. Elias

    Je ne vais pas me prononcer sur le cas de ce capitaine en Guadeloupe , je n’ai pas suffisamment d’informations. Néanmoins il serait temps de comprendre qu’il y a au sein des troupes de la gendarmerie des canards boiteux , j’en ai fait encore l’amère expérience récemment. Détournement de signalement fait par le Crédit agricole de Gacé en contrôle routier deux voitures dépêchées . Un garde à vue menée sans qu’aucun de mes droits les plus élémentaires ne soient respectés, et impossibilité de signer et corriger des déclarations fausses ou orientées , et c’est au vu de cela que je me suis présenté au tribunal évidemment condamné . des Plociers de St Lô auteurs de fausses déclarations me valent un retrait de permis de 6 mois plainte à IGPN confiée au capitaine dirigeant l’hôtel de Police de St Lô rétention de documents fausses déclarations pas d’enquête et classé sans suite ? C’est face au tribunal que ces affaires vont être menées . Un Colonel averti que c’est à 19:30 en période de confinement que l’on me jette dans la rue , sans clefs de mon logement sans papiers tous dans la voiture saisie avec impossibilité de récupérer avant 8/30 le lendemain. etc. j’en ai plus de 12 comme celle là à mon actif . IL serait temps d’admettre que chez les gendarmes comme chez les policiers il y a aussi des cow boy sans fois ni loi qui se comportent de façon illégales honteuses et fascistes. Ces personnels sont la honte des services de sécurités , mais le drame c’est qu’ils sont toujours couverts par leur hiérarchie et en haut lieu et parfois m^me de connivence avec certains juges … Donc oui Tous ne sont pas comme cela ! Mais oui il y en a de plus en plus et c’est dramatique pour tous Citoyens et police et gendarmerie compris. Alors OUI toutes ces pratiques qui ne devraient jamais existes doivent d’abord faire l’objet d’une prise de conscience en interne . Et oui tant que par peur des représailles ceux qui ne sont pas des brebis galeuses ne feront pas le nécessaire pour que tout abus soit commis se sache et soit puni , alors RIEN NE POURRA CHANGER !!! Et oui et fort heureusement il y a parmi les citoyens des personnes qui ont les couilles et le cran pour aller devant la justice quoiqu’il advienne alors il y a une toute petite chance que cela évolue doucement. Mais la faute principale et initiale se situes dans vos rangs . Reprenez vous , lisez la loi et essayez d’avoir toujours sous les yeux votre serment aux hommes et à la Nation et peut-être vous regagnerez le respect que vous avez perdu de votre faute ! peut-être que le mot flic ne sera plus synonyme de haine et de dégoût. Je prêche sûrement dans le désert, je constate que vous êtes de plus en plus conditionnés au respect des ordres et consignes et plus au respect des valeurs et de la loi . Et pourtant si vous connaissiez ma famille proche , vous sauriez combien nous sommes triste mais pas abattus par tous ces faits et nous les combattrons comme ma Grand-mère sa sœur qui a son nom sur le mur des juste et ont reçu la légion d’honneur et comme mon parrain gradé des forces d’intervention des commandos parachutistes qui a fait Indochine et Algérie sans commettre aucun méfait bien au contraire . Alors MERDE redonner nous l’occasion d’être fier de la France , de sa devise et de ceux qui ont encrage de la protéger . Ce n’est plus le cas et oui J’ACCUSE !!!

  11. Au

    Le fait que la voiture reculait ne veut pas dire qu’il n’y avait pas de danger.

    Justement, quand on veut écraser quelqu’un avec une voiture, on recule pour prendre de l’élan.

    C’est facile de faire des hypothèses tranquillement assis dans son fauteuil, mais sur le terrain, tout va vite, très vite.

    Une petite recherche sur le net du genre “voiture fonce sur un gendarme” donne un sacré paquet de résultats, c’est que le danger doit être réel, non ?

    Et puis… si M. Yannick Locatelli était resté après de sa compagne et de ses filles ce dimanche soir, je parie qu’il ne lui serait rien arrivé.

  12. GELOT

    Comment pourrait on donner son avis sur un dossier que nous ne connaissons pas.
    Salutations.

  13. DELMAËRE

    @pouletpoulette, nous ne devons pas avoir les mêmes sources. Selon les miennes, en sortant de n’importe quelle école d’officier dans le monde, on accède à un temps de commandement de premier niveau. En revanche, certaines formations supérieures en police, surtout dans le monde anglosaxon, ne débouchent pas directement sur un emploi de cadre autonome.
    Par ailleurs, je trouve le vocable “trouffion” extrêmement péjoratif. Ancien ORSA, j’ai été sapeur durant mon PPEOR, pas trouffion, comme d’autres de mes camarades ont été artilleurs, cavalier, grenadier-voltigeur, etc… Devenu officier de gendarmerie, à 31 ans j’ai moi aussi dû sortir mon arme, à l’époque la vue suffisait, les choses ont été figées mais mon choix avait été fait et pas celui d’un gamin comme vous le sous-entendez avec une certaine forme de condescendance.

  14. Pharamond

    Plus que l’âge de ce militaire (“Mais aux âmes bien nées, la valeur l’attend pas le nombre des années”) c’est bien l’inadéquation de l’interprétation par les tribunaux et Cours des critères d’appréciation de la légitime défense qui est en cause. Un véhicule, arme par destination, conduit volontairement dans la direction d’un membre des FDO intimant l’ordre de s’arrêter n’est pas un cas de légitime défense? Bigre ! Visiblement ces jurés guadeloupéens et les magistrats avaient autre chose en tête que la jeune Mélanie Lemée, les trois gendarmes de Saint-Just et les quatre autres collègues tués en 2020. Autre chose, mais quoi ? Certes la mort de cet homme est un drame, mais je souhaite que, très vite, une Cour d’Appel, dépaysée, corrige cette ignominie que subit aujourd’hui un officier, visiblement très bien noté par sa hiérarchie, qui a fait ce pourquoi il a été formé et nommé. Courage à lui, il n’est pas seul !

  15. Antoine

    Je ne parviens pas à comprendre le tir sur une personne désarmée et 7 balles, je pense qu’il y a un problème de sang froid ou d’entraînement surtout pour un officier; mais il manque des informations sur les circonstances.

  16. Ronan PONNET

    Pour avoir assisté au procès, je peux affirmer que le réquisitoire de Madame Elodie Rouchouze était scandaleux! Cela a duré trois heures de démonstrations tordues et d’affirmations retirées de leur contexte. L’expert psychiatre notant les qualités humaines, le sens du devoir, le sens de la mission du capitaine Dobritz et bien cela a été transformé par l’avocate générale en “Dobritz est un psycho rigide.” Elle a utilisé tous les trucs de mauvaise foi que nous , journalistes pouvons utiliser contre quelqu’un: mettre bout à bout des parcelles de témoignages pendant trente minutes pour démontrer que Dobritz était un chien fou, un cow-boy. Elle a décrit la blessure: balle dans le coeur et balle ayant traversé le foie et la rate pendant des dizaines de minutes pour enfoncer la scène dans les yeux des jurés. Sa conclusion? le capitaine Dobritz est un homme bien. et il a une belle petite famille. je sais que je vais le détruire ainsi que sa famille mais je demande la même peine que pour un délinquant ordinaire: 15 ans de prison! Quand on lit l’ordonnance de renvoi on rélise que l’Inspeciton générale de la Gendarmerie a instriut à charge et que la sectionde recherche a enquêté minutieusement mais que la réalité est la suivant. Dobritz et son adjoint arrive de nuit pour interpeller un truand niçois recherché, trafiquant de drogue soupçonné d’une dizaine de cambriolages. Ils bloquent la voiture du truand. Sortent de leur véhgicule banalisé. le capitaine est à un mètre de la voiture sur le côté. Il voit le truand. Le moteur s’emballe dans un grondement infernal.Il prend peur et son entrainement reprenant le dessus, après sommation, la voiture continuant à rugir et à remuer, est edvenue une arme par destination il tire deux balles sur le truand, le tuant sur le coup et 5 balles dans le véhicule pour le stopper, en dix seconde. en mourant Locatelli réussit à enclencher la marche arrière. la voiture part s’écraser contre un poteau. La perquisition va trouver un pistolet chargé dans l’accoudoir à portée de la main de Locatelli. le capitaine Romain DOBRITZ a été condamné à deux ans de prison ferme. 3 ans avec sursis. la procureure générale, Dansielle Drouy Ayral de Basse-Terre a donné l’autorisation à son amie, l’avocate générale Elodie Rouchouze de faire appel. le capitaine a donc été obligé de faire appel. Sa demande de mise en liberté sera jugée le 18 mars. En attenant il croupit à Baie Mahaut au centre pénitentiaire, en compagnie des gangsters et des délinquants qu’il avait arrêté!! L’avocat des parties civiles, de la famille Locatelli peut être satisfait..mais sa plaidoirie a été d’une nullité consternante et la mère de famille, femme de Yannick locatelli, interpellée à cagnes sur mer, trois jours après la mort de son mari par le SRPJ de Nice pour trafic de drogue a affiché ses deux filles et les oncles tatoués ou le père avachi sur les bancs. Une famille Thenardier venu chercher le fric des dommages et intérêts! Quelle pitié pour la société française qu’une magistrate, chargée de défendre ses intérêts jette aux ordures un gendarme, un officier, un outil de protection de cette société qui a coûté des millions d’euros à mettre au point, sélectionné depuis la CPGE du Lycée Militaire!

    • Camus

      Et c’est ce qu’on appelle la justice française. Les forces de l’ordre ne sont plus protégés.
      Quelle honte.
      Courage à ce gendarme et à sa famille.

      • Blondeau

        Bonjour
        La mort d un homme est toujours un fait grave meme si c est celle d un cambrioleur.Neanmoins cette decision de justice est tres lourde de consequenses et ce gendarme aurait du beneficier de circonstances attenuantes.Je pense qu il devient de plus en plus difficile d exercer ce metier .Une balle aurait suffi a arreter ce delinquant c est certain .Mais dans le feu de l action et le danger la reaction est comprehensible dans la mesure ou aujourd hui ce sont les forces de l ordre qui tombent sous les balles.Une decision symbolique suffirait largement sans consequenses morales ou materielles et sans accabler ce gendarme qui j en suis sur est deja tres touche interieurement Esperons que cela s arrange en appel meme si c est rarement le cas

    • Anonyme

      Quelle pitié de lire des imbécilites pareilles.
      Qui êtes vous pour juger des gens que vous ne connaissez pas?
      Vous êtes ridicule.
      Un homme est mort
      2 enfants sont orphelines.
      Romain Dobritz à tué un homme c’est un assassin et il mérite la prison.
      Et avant de traiter les gens de thenardier regardez vous dans un miroir.
      Vous êtes un pauvre homme frustré sans aucunes valeurs morales.

      • Alain Dumait

        Pouvez-vous rester courtois ?…

  17. guy robin

    Aurait-il du attendre que cela se passe comme à Saint-Just ?
    Etre délinquant est un métier à risques, il faut les assumer !

  18. Alan Robertson

    Dobritz n’auarit-il pas pu tirer dans les pneus ? C’est ce qui se fait dans la plupart des pays démocratiques. Mais il a tiré 7 fois — sept fois !!! — dans l’habitacle du véhicule, ce qui prouve sa volonté de tuer. Ce comportement de cowboy en délire est inacceptable, et à mon avis Dobritz aurait bien mérité la peine requise contre lui par le parquet.

    • Ponnet

      faux! Dobritz a tiré deux fois dans le conducteur et 5 fois dans le véhicule: bloc moteur et pneu…

      • Anonyme

        C’est vrai monsieur ponnet était présent le soir des faits 🤣🤦🏻‍♀️.
        Allez vous faire une tisane et continuez à regarder des western pauvre ignare.

  19. Fouché Jean Baptiste

    Des officiers comme celà , qui ne font que leur devoir , il en faudrait beaucoup plus .
    Ces derniers sont muselés et étranglés par une ambiance globale de culpabilisation et de pseudo repentance où le malfaiteur devient victime et le représentant de l’ordre et de la loi le tortionnaire..
    La racaille a le beau rôle et notre magistrature , globalement intellectuello bien pensante a plus de considération pour les malfrats ( enfance malheureuse etc ..) que pour nos brillants et courageux gardiens de la loi..
    On marche sur la tête..
    Mais hélas , on ne rêve pas…

  20. Eugène Vilaine

    Mai 68 : Interdit d’interdire

    Le trafic de drogue
    L’assassinat des quatre gendarmes à AMBERT,
    L’assassinat du Préfet ERIGNAC, en Corse,
    L’assassinat des Juges RENAUD et MICHEL,
    Les assassins ont de beaux jours en France, où on peut tuer, violer, piller, squatter un bien immobilier et le dégrader, en risquant.. un petit..petit peu de prison, sans accomplir la peine entièrement.

    En 1977, un hippie anarchiste d’extrême-gauche a commis un hold-up dans une banque de Lozère avec deux complices. Sur le chemin du retour, il a assassiné un gendarme et deux citoyens ardéchois (un père et son fils). L’un des complices a été arrêté dans l’enquête sur la terrible bande de terroristes à Baader et l’autre, c’est rendu à la justice. Pour ces deux complices, les peines ont été seulement de 18 ans et 5 ans d’emprisonnement.
    Quant à l’assassin identifié et défendu par Maître Badinter, avant de devenir Ministre de la Justice (le père de l’abolition de la peine de mort), il a été condamné à mort par contumace et jamais arrêté. Aujourd’hui, il bénéficie de la prescription de la peine et de l’action publique. Agé de 74 ans, il coule des jours heureux quelque part en France, en perçevant sa retraite.
    Aujourd’hui, il ne faut surtout pas publiquement le traiter d’assassin, car, il a le droit de vous poursuivre en Justice. C’est la raison pour laquelle, je ne cite pas de nom.
    Quant j’étais réserviste, j’ai assisté au procès d’un algérien en situation irrégulière en France et auteur de sept viols sur des femmes, dont une veuve de 77 ans. La condamnation prononcée a été de 13 années d’emprisonnement. Dans le couloir des pas perdus, en présence de son avocat, il nous a nargué en argumentant sur le racisme et en précisant qu’à sa sortie de prison il demanderait la nationalité française.

    Depuis 1981, avec l’arrivée de la “Gauche” au pouvoir ce n’est plus “Force doit restée à la Loi”. Maintenant, c’est “la délinquance doit faire la Loi” et dans toutes les prisons de France et de Navarre, il n’y a eu que tonnerre d’applaudissements lors de la nomination de l’actuel Ministre de la Justice.
    Quant au territoire national, il est le refuge de mafieux et de terroristes étrangers. On l’a vu à Rochefort en Terre et à Arzon, dans le morbihan tout récemment.
    Quant à vous, M. Alan Robertson, il serait temps de vous ficher “S”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.