samedi 14 septembre 2019
Accueil / A la une / Comment prendre un rendez-vous en ligne avec sa brigade (tutoriel)
"AGenda et vous", le nouveau service de prise de rendez-vous en brigade, est testé dans deux départements.
"AGenda et vous", le nouveau service de prise de rendez-vous en brigade, est testé dans deux départements.

Comment prendre un rendez-vous en ligne avec sa brigade (tutoriel)

L’expérimentation de la plateforme de prise de rendez-vous en ligne avait été annoncée au Forum international de la cybersécurité (FIC) en janvier dernier. C’est désormais chose faite ce mardi 18 juin. Son ouverture a été dévoilée par Eric Freyssinet, le chef de la mission numérique de la Gendarmerie.

Avec deux mois de retard sur le premier calendrier indiqué, ce service a donc ouvert en Ille-et-Vilaine et dans le Loiret. “AGend et vous”, c’est son nom, “est l’oeuvre conjointe de plusieurs services”, écrit Eric Freyssinet. “D3PPULSAR – qui gère nos systèmes d’information de gestion du service, STSI² – notre direction des systèmes d’information conjointe avec la Police nationale, la sous-direction de la sécurité publique et de la sécurité routière ainsi que la mission numérique”, énumère-t-il.

Avec la généralisation sur le territoire de la plateforme, la direction générale espère aider les 300 à 400 unités territoriales identifiées en surcharge d’accueil. Elle doit les aider à diminuer le flux des visiteurs se présentant en brigade. Pour les unités recevant peu de visites, la prise de rendez-vous en ligne pourra permettre au commandant d’unité de dégager pour d’autres tâches des personnels, aujourd’hui affectés à des accueils sans visiteurs.

Lire aussi sur L’Essor: FIC 2019 : ces innovations que préparent les gendarmes

Rendez-vous, mode d’emploi

Concrètement, un usager voulant contacter sa brigade de gendarmerie dans ces deux départements doit se rendre tout d’abord sur le site lannuaire.service-public.fr. Dans l’exemple ci-dessous, nous avons tenté de prendre un rendez-vous avec la brigade de Cancale, en Bretagne.

Une fois cliqué sur l’onglet “Prendre contact”, plusieurs options sont proposées. Selon la réponse, l’internaute poursuit la prise de rendez-vous ou “AGend et vous” l’invite à composer le 17. Mais s’il s’agit de signaler un fait récent (moins de 24h), le plateforme appelle l’usager à téléphoner immédiatement.

De même, si l’internaute est majeur, victime de menaces ou de violences, même anciens, ce dernier est alors invité à se présenter sans délai à la brigade la plus proche. A noter qu’un onglet invite à échanger en ligne avec un gendarme ou un policier en cas de violence sexuelle ou sexiste.

Départ en vacances

Nous avons pour notre part testé une demande de rendez-vous pour s’inscrire à l’opération tranquillité vacances. Après avoir renseigné l’onglet “autre demande“, nous avons précisé être majeur et un particulier. Puis, nous avons indiqué vouloir signaler un départ en vacances.

 

A ce stade, le formulaire est particulièrement riche. On peut déposer une candidature, demander une procuration, signaler une radicalisation ou encore s’informer sur la cybermalveillance. Là encore, selon les réponses, Agel’internaute sera orienté vers le service le plus compétent. Dans ce dernier cas de cybercriminalité, ce sera vers la plateforme cybermalveillance ou vers la brigade numérique.

Dans notre exemple, il s’agit d’une première inscription à l’opération tranquillité vacances. Quatre créneaux apparaissent alors, mais pour la même journée, un lundi. Un choix malheureusement dans ce test assez restreint, sans doute dû aux contraintes d’emploi du temps de cette brigade. Mais qui risque de surprendre les internautes habitués à un calendrier de dates plus étendu.

Reste enfin à l’internaute de confirmer le rendez-vous avec son compte France connect, le système d’identification des internautes mis en place par l’Etat. L’usager et les gendarmes peuvent ensuite annuler ce rendez-vous, par exemple par nécessité de service.

Gabriel Thierry.

A voir également

Prise de commandement Plays

Le général Jacques Plays officiellement à la tête de la région Occitanie

Le général de division Jacques Plays est le nouveau chef des  8000 gendarmes d'Occitanie depuis le mois d'août. Il succède au général Bernard Clouzot, nommé à la Direction générale chargé du retour d'expérience

Un commentaire

  1. niout

    Pour la nouvelle Gendarmerie 3.0, c’est un grand progrès…! Mais la majorité des personnes qui osent encore se rapprocher amicalement de l’Institution, toutes ces pratiques sophistiquées restent ardues et pas très abordables.
    Oui certes l’informatique est un outil génial pour rentabiliser entr’autre les heures “oisives” de l’attente interminable du planton.
    Mais quelle attention sera portée au dialogue “post rendez vous”. Ces moments particuliers où amicalement on échangeait. On buvait un café, on se disait tout et rien On recevait des confidences on partageait des histoires….qui l’air de rien tout ce petit ” cérémonial” créait des liens d’amitié un réseau fort de la confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *