jeudi 6 mai 2021
Accueil / A la Une / Comment les gendarmes vont s’investir dans le Beauvau de la sécurité
Ministère de l'Intérieur, place Beauvau, Paris. (Photo d'illustration M.G L'Essor).
Ministère de l'Intérieur, place Beauvau, Paris (Illustration/MG/L'Essor).

Comment les gendarmes vont s’investir dans le Beauvau de la sécurité

Après les travaux pour le Livre blanc de la sécurité intérieure, menés en 2020, les gendarmes seront de nouveau très impliqués dans les débats du Beauvau de la sécurité, demandé cette fois-ci par Emmanuel Macron. Le nouveau round de concertation du ministère de l’Intérieur débute lundi.

Concrètement, ce chantier va se dérouler sous la forme de table-rondes réunissants policiers et gendarmes, à parité.  Les débats vont ainsi débuter le 8 février sur les relations entre forces de sécurité et population. Puis, 15 jours plus tard, sur la question de l’encadrement. La formation, la relation à l’autorité judiciaire, les moyens humains, puis les matériels et les inspections boucleront ce cycle de concertation.

Appel à volontaires au CFMG

Une partie des gendarmes qui participeront à ces tables-rondes sont en cours de sélection. Le secrétaire général du Conseil de la fonction militaire Gendarmerie, le général Louis-Mathieu Gaspari, a lancé un appel à volontaires pour mettre sur pied une task-force Beauvau de la sécurité. Les militaires intéressés ont néanmoins été prévenus. Les débats s’annoncent très prenants et demanderont un important travail, au vu des enjeux pour l’Arme. Outre les membres du CFMG, les organisations représentatives des personnels civils de la Gendarmerie participeront aux débats. 

Lire aussi: Ce qui va changer pour les gendarmes avec le livre blanc

Si les associations nationales professionnelles de militaires (APNM) ne sont pas conviées en tant que telles, faute d’être représentatives, elles devraient compter des représentants à travers le CFMG. L’APNM GendXXI a également prévu de lancer une intense consultation interne sur le Beauvau. Elle a mis en place une plateforme de travail collaborative. Et elle va largement solliciter ses adhérents à travers des appels à contribution et des échanges sur un groupe privé Facebook. Elle va enfin animer des Facebook live ouverts à tous, gendarmes ou pas. L’objectif de l’association? Aboutir à la fin du printemps à un document de synthèse permettant de proposer quelques mesures phares.

Crowdfunding campaign banner

Un commentaire

  1. Pascal Chêne

    A quand le beauvau du citoyen ???????????????????????

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.