vendredi 4 décembre 2020
Accueil / A la Une / Comment les gendarmes ont arrêté deux jeunes hommes soupçonnés d’avoir tenté d’incendier une antenne relais
Une antenne-relais. Photo d'illustration. (Crédit: Richard Revel)
Une antenne-relais. Photo d'illustration. (Crédit: Richard Revel)

Comment les gendarmes ont arrêté deux jeunes hommes soupçonnés d’avoir tenté d’incendier une antenne relais

Pris par les gendarmes en tentant d’incendier une antenne-relais. Les gendarmes de la section de recherches de Marseille et de la brigade de recherches de Nice viennent de réaliser un beau coup de filet.

C’est une belle prise pour les militaires de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Dévoilée par Le Parisien, l’arrestation des deux hommes, mardi soir dernier, s’est soldée par leur mise en examen jeudi. Ils ont été inculpés pour dégradation des biens d’autrui par moyen dangereux et association de malfaiteurs. Les gendarmes surveillaient le site de l’antenne-relais 4G de Contes, dans les Alpes-Maritimes. L’installation de l’opérateur de téléphonie mobile Free doit prochainement passer à la 5G, une nouvelle norme de communication qui suscite depuis ce printemps des actes de dégradation au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et donc en France.

Des images inexploitables de l’antenne-relais

Un phénomène inquiétant qui a débouché, dans l’Arme, sur une nouvelle cellule: Oracle. Celle-ci est chargée de coordonner les enquêtes sur les dégradations d’antennes-relais. Et le travail ne manque pas. Début juin, les gendarmes avaient déjà réalisé un beau coup de filet en interpellant dix personnes à la suite de l’incendie d’un relais TDF en Ardèche. Un peu plus tôt, ce sont les gendarmes de la section de recherches de Besançon qui avait arrêté deux hommes –l’un se dit complotante– après l’incendie d’une antenne-relais dans le Jura.

Lire aussi: Incendie d’antenne-relais en Ardèche en 2019: dix interpellations

Mais dans les Alpes-Maritimes, la belle enquête ne s’est pas passée tout à fait comme prévu, selon le récit de la direction générale. Après le sectionnement de câbles, à la fin avril, la justice saisi les gendarmes. Quelques jours plus tard, le 1er mai, une nouvelle tentative d’intrusion est à déplorer. Les techniciens de Free retrouvent le grillage déformé. Visiblement, des intrus ont posé une échelle sur la clôture. On distingue d’ailleurs des traces de pas.

Les militaires décident alors de mettre en place une caméra discrète pour surveiller les lieux. Tout est prêt pour réussir le coup de filet. Sauf que la technique n’est pas au rendez-vous. Le 15 juin, alors que l’installation de communications est à nouveau la cible de dégradation, patatras. Les images sont inexploitables. Qu’à cela ne tienne. Les gendarmes redoublent d’effort. Dans la foulée, ils positionnent deux nouvelles caméras. La chance est cette fois-ci du côté des gendarmes. Les caméras enregistrent dès le lendemain une nouvelle tentative d’intrusion. Les gendarmes accourent aussitôt. On connait la suite.

Crowdfunding campaign banner

4 Commentaires

  1. Julesdenface

    Des gens peu structurés idéologiquement envoyés par des gens beaucoup plus chevronnés:
    https://www.lefigaro.fr/actualite-france/coup-de-filet-apres-un-nouveau-sabotage-d-antenne-relais-20200703

  2. verdine

    doit on pour autant louer l’installation de ces nouvelles infrastructures? que sait on? est ce inoffensif? on ne sait pas. dangereux pour le vivant? on ne sait pas. un gouffre énergétique?oui. Une pierre de plus dans un monde ou tout le monde devient accro à sa tétine -portable? oui. Alors pourquoi? pour l’argent. Alors comme les gouvernements sont laches et courbent l’échine devant ces sources financieres, ça ne m’étonne pas que les gens pètent les plombs, parce que ça n’est que du mépris envers leurs inquiètudes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.