mardi 23 juillet 2019
Accueil / A la une / Comment les escadrons de gendarmes mobiles s’adaptent à la surchauffe de la crise des Gilets jaunes
Des gendarmes mobiles, le samedi 20 avril 2019 (Crédit photo:GT/L'Essor).
Des gendarmes mobiles, le samedi 20 avril 2019 (Crédit photo:GT/L'Essor).

Comment les escadrons de gendarmes mobiles s’adaptent à la surchauffe de la crise des Gilets jaunes

On commence à en savoir un peu plus sur l’évolution attendue de la force de maintien de l’ordre de la Gendarmerie. Plus qu’une révolution, la direction générale prépare des adaptations de ses escadrons. Le commandement veut desserrer l’étau de la forte activité opérationnelle des gendarmes mobiles très impliqués dans la crise des Gilets jaunes.

Ainsi, le système des relèves des escadrons envoyés Outre-mer est en train d’être revu. Un point important: 21 escadrons, sur les 109 de l’Arme, sont engagés en permanence en dehors de l’Hexagone. A la place d’une relève d’un seul bloc, tous les trois mois, la direction générale étudie la piste d’une mise en place lissée. Cela permettrait de “mieux harmoniser l’attribution des repos”, a expliqué le général de corps d’armée François Giéré. Le directeur des opérations et de l’emploi était entendu ce mardi 4 juin à l’Assemblée nationale.

Lire aussi sur L’Essor: La direction générale réfléchit à une augmentation des effectifs de la gendarmerie mobile

Cible de 115 militaires pour les escadrons

De même, pour permettre aux gendarmes mobiles de souffler, les escadrons sont autorisés à mobiliser moins de militaires sur les missions jugées “moins sensibles” ou “moins risquées“. Une manière, pour le commandement, de prendre en compte la saturation des gendarmes mobiles.

Enfin, à défaut d’avoir rapidement des renforts pour la Gendarmerie mobile, la direction générale prépare un recalibrage des escadrons. Le commandement vise la cible de 110 à 115 militaires par escadron. Ce nombre permet “d’assurer des missions permanentes tout en assurant des repos”, selon François Giéré. “Il faut faire en sorte que les escadrons de gendarmerie mobile aient la capacité humaine de se régénérer tout en étant engagés”, ajoute le général de corps d’armée

Un effectif que devrait pourtant déjà atteindre la plupart des escadrons. Le tableau des effectifs autorisés s’élève en effet à 115 gendarmes. Mais dans la réalité de nombreux escadrons ne comptent qu’une petite centaine de militaires. A défaut de recruter d’ores et déjà des gendarmes mobiles supplémentaires, la direction générale va aller chercher une partie de ces renforts dans les escadrons les mieux lotis. Elle a programmé la fin des escadrons à cinq pelotons opérationnels, contre quatre pour l’essentiel des escadrons. Une mesure qui devrait permettre de regarnir les rangs et qui sonne comme un retour en arrière. Les cinquièmes pelotons avaient été mis en place il y a seulement trois ans. Une manière d’éviter la surchauffe pour une gendarmerie mobile fragilisée par la dissolution de quinze escadrons entre 2007 et 2012. Un seul a été recréé depuis.

Lire aussi sur L’Essor: La Gendarmerie va recréer un escadron de gendarmes mobiles

Gabriel Thierry

A voir également

Jacques Witkowski

Jacques Witkowski, nouveau préfet de l’Hérault est un ancien officier de Gendarmerie

Le nouveau préfet de l'Hérault, Jacques Witkowski, est un ancien officier de Gendarmerie. Il était directeur de la Sécurité civile et à ce titre patron des sapeurs-pompiers.

9 Commentaires

  1. Manouche

    Ils font ce qu ils veulent on s en fout tous ces flics lâchent les bottes à Macron il les achètent avec des primes et nous on morflé !

  2. Manouche

    J ai voulu dire que les gendarmes lechent les bottes à Macron puisqu il leur ferme le bec avec des primes et nous pendant ce temps on se fait descendre comme des lèvres !

    • Chrétien

      Le problème est qu’ils attendent encore leurs primes . Renseignent toi avant de dire des sonneries. Heureusement qu’il y a encore des gendarmes et quand tu en aura besoin tu seras bien content de les trouver

    • Naoned 46

      Manouche
      Premièrement les gendarmes ne sont pas des flics mais ce sont les policiers qui ont cette appellation
      Deuxièmement la gendarmerie est peu concernée par les violences que vous évoquez mais c’est la police qui a de nombreux signalements en cours
      Troisièmement vous parlez de personnes ” descendues” combien de morts ,?
      En français les mots ont un sens et visiblement vous ne maîtrisez pas
      Quatrièmement étudiez un peu l’organisation police/gendarmerie en France cela évitera vos excès et c’est bon pour la culture générale

  3. Manouche

    Comme des lièvres

  4. je suis fatigue d’entendre ces c… qui critiquent nos gendarmes CONSTAMMENT (sans doute des c…… molles )
    5

    T

  5. niout

    Outre le déficit flagrant de personnel Gendarme lors des samedis “Gilets Jaunes” il faut reconnaître que cette conséquence fait suite aux suppressions drastiques et farfelues des unités mobiles…. Ces suppressions ont été soutenues par une hiérarchie passive qui menaient cela pour satisfaire un précédent gouvernement. Par sa lâcheté elle a favorisé le grand privilège accordé à la police nationale. A l’évidence aujourd’hui, on s’aperçoit amèrement du manque de professionnalisme des effectifs des B.A.C et de l’ensemble de la Police Nationale. Il faut admettre que certains des personnels ont gaffé, fauté, blessé sciemment, outrepassé délibérément leurs droits et galvaudé leurs devoirs. Sous prétexte de lassitude ils se sont souillés et ont volontairement fait usage de la force de façon honteuse. L’usage excessif des LBD dénonce ces dérives. Malgré le déficit du nombre nos gendarmes sont restés dignes et efficaces. Le maintien de l’ordre est le coeur du métier de ces unités et ils le font bien. Il faut leur donner les effectifs nécessaires, indispensables à la réalisation de leurs missions spécifiques qui exigent une approche rigoriste des tactiques militaires que seuls les escadrons détiennent.

  6. Les premiers commentaires que je lis : un vrai délice de littérature française…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *