samedi 17 août 2019
Accueil / A la une / Collision lors d’une course-poursuite dans l’Orne : 3 gendarmes blessés et une conductrice décédée
Illustration (DC/L'Essor).

Collision lors d’une course-poursuite dans l’Orne : 3 gendarmes blessés et une conductrice décédée

Un drame a fait un mort et six blessés dont trois gendarmes dans l’Orne vendredi soir rapporte France 3 Normandie.

Le drame est survenu sur la RD938, au lieu-dit la Joualinière, sur la commune de Réveillon entre Mortagne-au-Perche et Bellême, lors d’une course poursuite entre les gendarmes et le conducteur d’une voiture volée près de Soligny-la-Trappe.

Selon les premiers éléments, l’accident s’est produit à cause du voleur de voiture qui a adopté une conduite très dangereuse afin d’échapper aux gendarmes.

“D’après les premières constatations, qui devront être confirmées par des analyses techniques, il y a eu plusieurs collisions“, explique François Coudert, procureur de la République, cité par Ouest France.

Conduite par un jeune de 18 ans, la voiture volée, une Daewoo, a d’abord percuté une Volkswagen Passat qui roulait en face et occupé par un couple de Mortagne-au-Perche.

La Volkswagen a alors heurté la voiture des gendarmes. Le choc a été très violent et la passagère est, hélas,  décédée.

“Le point d’impact montre que le véhicule des gendarmes circulait bien sur sa voie, à droite” a précisé le procureur.

Le conducteur de la Daewoo a ensuite percuté une Porsche et a été transporté au CHU de Caen dans un état grave, avec son pronostic vital engagé.

Blessés, les trois gendarmes ont été évacués vers le centre hospitalier d’Alençon, ainsi que le mari de la passagère décédée et le conducteur de la Porsche.

L’enquête a été confiée à la brigade de recherches d’Argentan, avec le soutien de la section de recherches de Caen.

 

A voir également

La 496ème promotion de Chaumont honore Georges Guillaume, un gendarme fusillé en 1944

La 496ème promotion de l'école de Gendarmerie de Chaumont, dernière de l'année 2019, a été baptisée. Elle honore le gendarme Georges Guillaume, fusillé en 1944.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *