mercredi 12 mai 2021
Accueil / A la Une / Classement sans suite de l’enquête sur un gendarme qui avait tué un routier en fuite
le camion du chauffard carbonisé (photo DDM Manu Massip)

Classement sans suite de l’enquête sur un gendarme qui avait tué un routier en fuite

La justice a décidé un classement sans suite dans l’enquête sur un gendarme qui avait tué en août 2020 un chauffeur routier en fuite. Le procureur de Montauban Laurent Czernik a en effet conclut à l’usage légitime” de l’arme.

Lire aussi: Un chauffard abattu par un gendarme sur la rocade est de Montauban (Tarn-et-Garonne)

Le 7 août 2020, ce chauffeur de 35 ans avait pris la fuite à bord de son poids lourd. Il venait d’apprendre par les gendarmes qu’il était positif à la cocaïne et qu’il ne possédait plus de point sur son permis. L’homme avait alors percuté avec son 38 tonnes un véhicule de la Gendarmerie occupé par un militaire. Avant de s’engager sur une départementale, puis sur l’autoroute. Les gendarmes avaient essayé en vain de le stopper à plusieurs reprises notamment avec des mini-herses. Un gendarme de 36 ans avait alors tiré à quatre reprises sur lui, le blessant mortellement.

Sous l’emprise de la cocaïne

L’enquête a conclu à “un usage légitime des armes” selon l’article L 435-1 du code de la sécurité intérieure. Celui-ci précise les conditions du recours aux armes à feu des policiers et des gendarmes. Et notamment “En cas d’absolue nécessité”. Ou “lorsque des personnes armées menacent leur vie ou leur intégrité physique ou celles d’autrui”.
C’est pour cette raison que le procureur de Montauban a décidé un classement sans suite de l’affaire.

Par ailleurs, l’autopsie du routier a révélé qu’il était sous l’emprise de la cocaïne au moment des faits. Il avait déjà écopé de sept condamnations, dont trois pour conduite sans assurance.
Cette affaire faisait suite à deux refus d’obtempérer mortels qui avaient causé le mois précédent les décès d’un policier et d’une jeune gendarme. La Gendarmerie enregistre chaque jour en moyenne près d’une dizaine de refus d’obtempérer.

Lire aussi: Une gendarme du Lot-et-Garonne tuée par un fuyard sur un barrage routier

PMG

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.