mercredi 27 janvier 2021
Accueil / A la Une / Clarisse Agbegnenou continue d’écrire l’histoire du judo français
Clarisse Agbegnenou vient de décrocher son cinquième titre de championne d'Europe. (photo-montage Gendarmerie)
Clarisse Agbegnenou vient de décrocher son cinquième titre de championne d'Europe. (photo-montage Gendarmerie)

Clarisse Agbegnenou continue d’écrire l’histoire du judo français

Clarisse Agbegnenou continue de marquer l’histoire du judo français avec ce cinquième titre européen.

Clarisse Agbegnenou poursuit sa collection de médailles. Le mois dernier à Prague, dans la catégorie des -63 kg, la judokate a décroché son cinquième titre de championne d’Europe, après ceux obtenus en 2013, 2014, 2018 et 2019. En finale, la Française, également maréchal des logis-chef au sein de la Gendarmerie, n’a laissé aucune chance à son adversaire, la balayant sur ippon après à peine 23 secondes de combat. Avec ce titre, Clarisse Agbegnenou marque encore plus de son empreinte l’histoire du judo français. Elle rejoint sept autres judokas tricolores titrés, comme elle, à cinq reprises au niveau européen, dont un certain Teddy Riner.

Lire aussi: Medhi Frère, nouveau leader du marathon français

Un retour après neuf mois sans compétition

En poste au Centre national des sports de la Défense (CNSD), l’athlète de 28 ans avait plutôt mal vécu le confinement. Elle avait été sevrée de compétition durant neuf mois. “Je ne savais plus trop où j’étais. J’ai redécouvert la journée de compétition. Ça ne se perd pas, mais il y avait des automatismes à retrouver. Ce n’était pas facile, plus sur le plan mental que physique”, explique celle qui présente l’un des plus beaux palmarès du judo français.

Judokate française la plus titrée de l’histoire

Cinq fois titrées au niveau européen, quadruple championne du monde (2014, 2017, 2018, 2019), Clarisse Agbegnenou n’attend plus qu’un titre olympique. En 2016 à Rio, elle avait dû se contenter de la médaille d’argent. Malgré le report des Jeux olympiques de Tokyo d’une année, elle reste l’une des grandes favorites pour monter, l’été prochain, sur la plus haute marche du podium. Chez les féminines, elle est d’ores et déjà la judokate française la plus titrée de l’histoire. Et ce n’est pas encore fini. A seulement 28 ans, elle a encore de belles années devant elle. Elle pourrait mettre un terme à sa carrière à l’issue des JO de Paris en 2024.

Franck Seguin

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.