lundi 28 septembre 2020
Accueil / A la Une / Christophe Dettinger maintenu en détention jusqu’à son procès
Le boxeur de la passerelle s'en prenant à un gendarme (Capture d'écran vidéo Le Parisien).
Le boxeur de la passerelle s'en prenant à un gendarme (Capture d'écran vidéo Le Parisien).

Christophe Dettinger maintenu en détention jusqu’à son procès

La cour d’appel de Paris a tranché ce mercredi 30 janvier: Christophe Dettinger restera en prison jusqu’à son procès. L’ancien boxeur est poursuivi pour son altercation avec deux gendarmes mobiles lors de l’acte VIII des Gilets jaunes sur la passerelle Léopold-Sédar-Senghor à Paris. Son procès doit se tenir le 13 février.

Lire aussi sur L’EssorDevant le tribunal, les regrets de l’ancien boxeur Christophe Dettinger

Les magistrats ont estimé que l’ancien boxeur n’offrait pas toutes les garanties de représentation à son futur procès. De même, ils ont jugé qu’il y avait un risque de concertation ou de pression sur les témoins de cette affaire. En revanche, le risque d’une éventuelle réitération des faits n’a pas été mentionné par la justice.

“Détenu modèle” ou “prévenu dangereux”?

Lundi 28 janvier, lors de l’audience, les avocats de Christophe Dettinger avaient demandé le placement sous contrôle judiciaire de leur client. Christophe Dettinger est, explique à L’Essor son avocat Hugues Vigier, un “détenu modèle qui travaille déjà après sa première semaine d’emprisonnement”.  Le parquet général, au contraire, s’était inquiété des garanties de représentation d’un prévenu décrit comme “dangereux et impulsif”. Les avocats des gendarmes mobiles de l’escadron 24/5 de Grenoble n’étaient pas présents à cette audience portant uniquement sur le placement en détention.

G.T.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *