mercredi 26 février 2020
Accueil / A la une / Christian Rodriguez donne le ″la″ avec sa feuille de route
Le général de corps d'armée Christian Rodriguez, major général de la Gendarmerie, le général d'armée Richard Lizurey, directeur général de la Gendarmerie, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner et le préfet de Police de Paris Michel Delpuech, le 10 janvier 2019 aux Invalides (M.GUYOT/L'ESSOR)
Le général de corps d'armée Christian Rodriguez, major général de la Gendarmerie, le général d'armée Richard Lizurey, directeur général de la Gendarmerie, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner et le préfet de Police de Paris Michel Delpuech, le 10 janvier 2019 aux Invalides (M.GUYOT/L'ESSOR)

Christian Rodriguez donne le ″la″ avec sa feuille de route

Place d’armes de la direction générale de la Gendarmerie à Issy-les-Moulineaux (Ph:M.GUYOT/ESSOR)

Christian Rodriguez, le nouveau patron des gendarmes vient de présenter à ses cadres ce jeudi 19 décembre ses grandes orientations.

C’était le premier rendez-vous de Christian Rodriguez avec tous ses grands subordonnés depuis sa nomination, le 30 octobre. Le précédent séminaire des cadres avait en effet eu lieu début septembre. Le patron des gendarmes en a profité pour affirmer ses ambitions à travers une nouvelle feuille de route dénommée “Gend 20-24”. Le général d’armée a ainsi présenté les grands axes de son commandement pour les cinq années à venir.

Lire aussi sur L’Essor : Les grands chefs de la Gendarmerie font leur rentrée

https://platform.twitter.com/widgets.js

Des orientations dans la continuité de son prédécesseur

Des orientations qui se situent clairement dans la continuité du travail de son prédécesseur, le général d’armée (2S) Richard Lizurey. Trois des quatre priorités présentées par Christian Rodriguez ne vont en effet pas surprendre. Car ce sont les mêmes que celles de l’an passé. Ainsi, le premier objectif fixé aux gendarmes est toujours relatif à la sécurité du quotidien. C’est la priorité du ministère de l’Intérieur depuis février 2018. La Place Beauvau espère en faire sa réforme phare du quinquennat. Deuxième priorité toujours affichée en haut du tableau, la sécurité des mobilités. Dans la Gendarmerie, cela s’est traduit par la création d’un centre national de la sécurité des mobilités. Enfin, la sécurité en temps de crise complète ce trio.

Lire aussi sur L’Essor : Les quatre priorités stratégiques de la Gendarmerie détaillées par le major Général

Quant à la quatrième priorité des gendarmes, elle change subtilement de nom, tout en restant en haut de l’agenda. La transformation numérique, un terme cher à Richard Lizurey – il en a d’ailleurs fait son nouveau job – est devenue la sécurité des nouvelles frontières pour faire face aux ″nouvelles menaces″. Illustration de ce changement sémantique, le colonel Eric Freyssinet, ancien patron de la mission numérique, a été transféré récemment à la tête du nouveau pôle national de lutte contre les cybermenaces. Il nous faut amplifier la modernisation de la Gendarmerie pour s’adapter au contexte social, territorial et technologique″, précise le général d’armée Christian Rodriguez. Tout en ajoutant, à destination de ses personnels : ″le changement ne doit pas être anxiogène. Il nous faut conduire une transformation par le dialogue et la conviction.″

G.T

3 Commentaires

  1. Il doit très vite s’occuper de dégager les radicalisés qui se sont infiltrés dans la

  2. Blanc

    Mais pourquoi dans vos titres persévérez vous à appeler nos grands chefs par leur prénom… vous êtes très intimes avec eux ?
    Les choses ont alors bien changées : merci Christian et Richard d’être aussi sympas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *