samedi 6 juin 2020
Accueil / A la une / Ces précieux masques de protection attendus par les gendarmes
Le nouveau masque de protection fabriqué par la société Ouvry (Crédit photo: Ouvry).
Le nouveau masque de protection fabriqué par la société Ouvry (Crédit photo: Ouvry).

Ces précieux masques de protection attendus par les gendarmes

Chez les gendarmes, pas de fronde des masques de protection, mais des inquiétudes réelles. Crise du coronavirus covid-19 aidant, l’équipement de protection individuelle est très demandé par toutes les professions de contact.

L’Arme distribue actuellement près de 190.000 masques chirurgicaux aux compagnies et escadrons. Elle en attend encore 140.000. Soit un total, pour le moment, de 330.000 masques de protection, environ trois pour un gendarme d’active. Avec ce stock limité, difficile de faire changer la consigne. Pour le moment, les gendarmes ne doivent pas porter de masque mais leurs gants réglementaires d’intervention. Ils peuvent revêtir un masque de protection en cas d’intervention à domicile, par exemple en cas de violences intra-familiales. Seuls les gendarmes présentant des symptômes du coronavirus covid-19 peuvent porter un masque.

Lire aussi: Confinement: au cœur des contrôles avec les gendarmes de l’Essonne (reportage)

Pénurie de masques

Réservés en priorité aux personnels de santé, la pénurie de masques crispe les professions de contact. La semaine dernière, une compagnie de CRS a ainsi refusé de procéder à des contrôles, fautes de masques. Un type de retrait pas recensé chez les gendarmes. Mais ces derniers suivent de près ce qu’il se passe dans la maison d’en face. Sous la pression des syndicats de police, les consignes interdisant le port du masque ont été assouplies. Une évolution qui renforce les interrogations des gendarmes et de leurs familles sur cette question, en témoigne par exemple ces messages sur Twitter.

https://platform.twitter.com/widgets.js

https://platform.twitter.com/widgets.js

Gérer la pénurie de masques de protection

Sur son blog, le patron des gendarmes, Christian Rodriguez, a souligné qu’il s’agissait bien là “d’une préoccupation importante et légitime”. “Mais, ajoute-t-il, à l’échelle de la maison les stocks sont limités.” Résultat? Le général d’armée ne le dit pas ainsi, mais il s’agit bien, comme partout en France, de gérer la pénurie. “Nous devons donc, en responsabilité, ne pas porter ces masques de manière préventive mais seulement si nous sommes menacés par un contact rapproché avec une personne contaminée, souligne Christian Rodriguez. Un masque utilisé à mauvais escient aujourd’hui, c’est un masque qui manquera lorsqu’il sera indispensable demain.”

Lire aussi: Confinement: l’avertissement de Christian Rodriguez aux gendarmes

Les industriels s’activent d’ailleurs pour remiser derrière nous cette pénurie inquiétante. La société Ouvry a ainsi annoncé qu’elle lançait la fabrication d’un masque de protection contre le coronavirus-Covid 19. Destiné aux policiers, gendarmes et militaires, ce masque intègre un tissu qui filtre les particules biologiques. Une première commande de 5.000 masques de protection devait ainsi être livrée lundi dernier.

Commandes de masques de protection

Une autre société bien connue des gendarmes, le fournisseur d’uniformes Paul Boyé technologies, a lui aussi annoncé la mise en place d’une ligne de production de masques. Le ministère de l’Intérieur vient enfin de lancer un appel d’offres en urgence. La commande de la place Beauvau? 1,5 million de litres de gel hydroalcoolique, ainsi que des lingettes, gants et masques à hauteur de 2 millions d’unités chacun. Un volume qui donne la mesure de ce qu’il manque dans les stocks.

7 Commentaires

  1. Jeanne

    Quand les gendarmes seront malades, comme le personnel médical, le matériel finira par arriver:
    https://forcesoperations.com/les-gendarmes-et-policiers-bientot-mieux-proteges-face-au-covid-19/

    • Papounet 78

      Aberrant .. Mon fis vient de sortir d une école de Gendarmerie . Il a commencé récemment dans son affectation, un pette brigade de province.

      Lors des contrôles il lui est interdit le port des gants et du masque par sa hiérarchie !!!. Même s’ils en ont tous personnellement.

      On marche sur la tête ! Irresponsable !!!

  2. Bbel

    La France est le seul pays à faire distribuer plus d’amendes que de masques.

  3. Julesdenface

    Apparemment, les entreprises du secteur ont jusqu’au 6 avril 2020 pour répondre au marché !
    Le matériel ne devrait pas arriver de sitôt:
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2020/03/24/le-ministere-de-l-interieur-20984.html

  4. surprenant ce discours qui consistent à dire qu’on est meilleur que la maison d’en face, en critiquant l’action de l’inter-syndicale de la police (Commissaires compris) mais en demandant quand même les mêmes moyens dès fois que l’orgueil ne soit pas le seul danger à combattre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *