dimanche 27 septembre 2020
Accueil / A la Une / Castaner demande une “lutte encore plus résolue” contre les violences conjugales
Le patron des gendarmes, Christian Rodriguez, aux voeux du ministre de l'Intérieur aux gendarmes (Crédit photo: M.GUYOT/ESSOR)
Le patron des gendarmes, Christian Rodriguez, aux voeux du ministre de l'Intérieur aux gendarmes (Crédit photo: M.GUYOT/ESSOR)

Castaner demande une “lutte encore plus résolue” contre les violences conjugales

“Une lutte encore plus résolue” contre les violences conjugales et sexistes. C’est ce qu’a demandé jeudi aux gendarmes Christophe Castaner lors de ses vœux à la Gendarmerie.

Le ministre de l’Intérieur a également enjoint les gendarmes de “veiller à ce que chaque plainte” soit bien enregistrée et suivie. “Chaque victime doit être prise très au sérieux”, a en effet insisté Christophe Castaner. 2019 a été “une année difficile, éprouvante et dense” pour le maintien de l’ordre durant les manifestations de Gilets jaunes, a encore dit le ministre. Il a ajouté que “dans ces heures, la République n’a pas basculé et qu’elle vous le devait ainsi qu’à vos camarades policiers”.

Christophe Castaner signale une hausse de la solde

Il a annoncé par ailleurs une hausse de la solde des sous-officiers de 100 euros par mois en 2020, prévue dans le budget 2020 et la création de 500 postes. De son côté, le nouveau directeur de la Gendarmerie, le général Christian Rodriguez, a révélé qu’en 2019, 8.230 gendarmes avaient été blessés en service. Dont 2.309 agressés, soit en moyenne le chiffre édifiant d’un gendarme agressé toutes les quatre heures.

Lors de la cérémonie précédant ces vœux, douze gendarmes ont été décorés dans la cour d’honneur des Invalides. Leur chef, le général Rodriguez a reçu la cravate de commandeur de la Légion d’honneur. Un adjudant-chef du GIGN a été décoré de la Médaille militaire. Parmi les récipiendaires figuraient trois sous-officières qui ont reçu la médaille de la Sécurité intérieure (échelon bronze). Une femme pilote d’hélicoptère s’est ainsi vue distinguée.

Les deux autres ont été décorées pour leur participation au maintien de l’ordre lors des manifestations de Gilets jaunes. Ainsi, une gendarme mobile a été distinguée. De même qu’une garde républicaine motocycliste. Elle avait fait partie d’une brigade de répression de l’action violente motorisée (Brav-M), composée de policiers et de gendarmes motocyclistes.

Lire aussi: Les gendarmes de la Garde républicaine appelés en renfort de la nouvelle task-force motorisée

PMG

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *