lundi 13 juillet 2020
Accueil / A la une / Le capitaine Barril « combat la maladie »
Le capitaine (ER) Paul Barril en 2014 (Photo Matthieu Guyot / L'Essor).
Le capitaine (ER) Paul Barril en 2014 (Photo Matthieu Guyot / L'Essor).

Le capitaine Barril « combat la maladie »

Le capitaine Paul Barril, ancien numéro 2 du GIGN, 70 ans, souffre d’un cancer de la thyroïde et de la maladie de Parkinson, a-t-il annoncé lundi à L’Essor de la Gendarmerie.

« Je vais être hospitalisé en novembre et je me bats contre la maladie », a précisé l’ancien officier de gendarmerie qui vit à l’étranger.

Il était présent le 24 septembre au camp de Montdésir (Essonne) à une réunion d’anciens gendarmes du GIGN. « J’ai pu tirer au revolver 357 magnum (l’arme historique de l’unité, NDLR) et je me suis aperçu que je tirais presque aussi bien qu’auparavant ».

Paul Barril est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont le dernier « Paroles d’honneur » (coédition L’Essor/Télémaque), paru en novembre 2014, est consacré au génocide du Rwanda.  Dans cet ouvrage, Paul Barril ne nie pas le génocide des 800.000 Tutsis et Hutus modérés tués au printemps 1994 par des extrémistes Hutus. Il soutient que l’attentat du 6 avril 1994 contre l’avion des présidents rwandais et burundais, élément déclencheur du génocide, a été organisé par l’actuel président rwandais Paul Kagamé.

Lors de son entretien avec L’Essor de la Gendarmerie, le capitaine Barril a d’ailleurs salué la relance de l’enquête française sur l’attentat du 9 avril. Les deux juges français ont demandé l’audition d’un ancien militaire rwandais entré en dissidence qui accuse Paul Kagamé d’avoir organisé l’attentat.

Crowdfunding campaign banner

29 Commentaires

  1. yodi

    respects

  2. JOUGLAS

    Bonjour mon Capitaine,
    Mes meilleurs souvenirs de notre stage à Chatellerault, je pense le 52 ème. Je ne peux pas oublier notre major de stage. J’ai également 70 ans et ça va pas trop mal…Je te souhaite tous mes souhaits de guérison pour ta maladie et pour ce qui est de se battre je te fais confiance. Salutations amicales.
    Marc jouglas

    • FLAUJAC

      Bon courage dans votre combat avec mon plus profond respect// On ne s’est rencontrés que deux fois, à MARTIGUES puis à GAP un peu plus tard mais j’ai eu à ces occasions d’apprécier vos qualités de chef et d’homme. Je suis sur de votre combativité//
      A/C ER FLAUJAC

  3. VILLEMIN

    Bon courage pour ce combat mon capitaine.
    Mes respects.
    Serge Villemin

  4. 220

    Bon courage à vous

  5. RJP Ancien mobile

    Courage et respect mon capitaine

  6. Richomme

    Courage.
    Le bon tems c était Berlin à l escadron quartier Napoléon.

  7. RICHOMME

    Quand tu veux Paul si tu as besoin tu sais que je suis disponible et qui de plus je demeure à proximité.
    On t’a laissé un message telephonique avec Michel un jour où il n’était pas aux commandes de son air bus et qu’il était de passage…
    Nous avons refait le monde…
    Pleins de bonnes choses, amitié éternelle
    Jacky

    • Tarin

      Étant moi-même un ancien de l’arme et également souffrant de la même affection j’ai suivi vos pérégrinations je vous souhaite bon courage et bonne continuation

  8. papy25

    Je ne doute pas que comme ce fut le cas tout au long de ta carrière, tu continues et continueras à te battre contre tes adversaires en donnant toujours le meilleur de toi même, Popaul.

    Berlin est loin mais je garde le souvenir d’un brillant sous-officier qui n’a jamais démérité par la suite et reste et restera un exemple à citer à nos cadets.

    Bon courage, Popaul.

    Bien amicalement.

  9. Landreau Patrick

    Bonjour,
    Tous ces témoignages prouvent la qualité humaine de l’homme ! Bravo mon capitaine vous êtes un exemple pour nous tous et peut-être même pour notre époque en pleine déliquescence morale, sociale et intellectuelle !
    Vous saurez combattre une fois encore avec panache !

  10. Yann Perrigault

    Souvenirs Berlinois toujours présents à l’Esprit. Amicales pensées Popaul. Ta volonté farouche t’aidera toujours dans l’adversité.

  11. jean-Claude Olivié

    Capitaine Barril,

    Nous nous sommes rencontrés à Kinshasa en 2001 dans des conditions assez particulières…
    Ancien sous-officier de Gendarmerie et de votre âge, vous étiez pour nous, militaires du rang et hommes de l’ombre, une véritable icone en raison de vos qualités exceptionnelles.

    J’ai lu vos différents ouvrages dont le dernier sur le Rwanda et je connais bien cette région de l’Afrique centrale. La vérité finira par aboutir malgré la “raison d’Etat” qui empêche les policiers et magistrats de faire ressortir la véritable situation.

    Je vous souhaite “bon courage” pour affronter cette nouvelle difficulté et je suis convaincu que vous dominerez la maladie comme vous avez dominé les situations les plus difficiles lorsque vous dirigiez le GIGN !
    Avec tout mon respect. JCO

  12. DARGELOS

    Mon Capitaine

    J’ai eu l’honneur de vous côtoyer lors de mon passage à l’ Escadron 1/2 de Maisons Alfort, je suis sûr que votre combativité est intacte et je vous souhaite bon courage dans cette épreuve.
    Cordialement Respects

  13. Rabagliato

    Nous avons trois ou quatre ans de différence d’âge, comme moi il est né si je me souviens bien un 13 avril, il est passé par Berlin un peu avant moi…j’ai suivi sa carrière lorsqu’il est entré en GIGN. “On” pourra dire ce que l’on veut sur lui, pour moi, c’est un très grand Monsieur.
    Alors Paul, ce n’est pas ces maladies qui vont avoir raison de ta force et de ton courage.
    De tout coeur avec toi.

  14. Mjr (er) Barthelet

    Tous mes vœux de prompts rétablissements
    Vous avez fait de nous jeunes gendarmes des années 80 un exemple à suivre ! Merci et bon courage à vous mon Cher camarade ! Salutations et respects d un ancien de l escadron d Antibes !

  15. Gaudin claude

    J’ai suivi un stage de self défense à Mondésir sous sa direction et je garde un souvenir d’un guerrier qui je pense
    va lutter contre sa maladie. de tout cœur avec lui, courage.

  16. CAUX

    Courage à vous ! et respect pour votre carrière.

  17. Guyon

    Mon cher Barril vous souvenez vous de votre arrivée à Berlin et de notre première entrevue au cours de laquelle je vous ai conseillé entre autre de repasser le baccalauréat, ce que ou avez fait et qui a conditionné toute la suite de votre brillante carrière avec le pentathlon. Bon courage face à la maladie et sachez que je garde le meilleurs souvenir de vous.

  18. PERRON

    Berlin, Maisons-Alfort, Satory et bien d’autres lieux et combien de souvenirs..
    Un mot de soutien ….. même si nous nous sommes revus récemment.
    Avec toute mon/notre amitié à toi et à ceux qui te sont chers.
    Jean-Claude & Chantal

  19. LAVIGNE CHRISTIAN

    Courage mon Capitaine, vous avez toujours fait preuve de qualités exceptionnelles face à l’adversité. Ceci est pour vous encore une épreuve de plus et je sais que vous en viendrez à bout.
    Respectueusement vôtre.
    Major (ER) Christian Lavigne.

  20. Perricher jean-claude

    Bon courage mon Capitaine , je sais que vous êtes un battant , que vous allez surmonter
    efficacement votre problème de sante .Je me souviens très bien de vous à Maisons-Alfort . j’appartenais à E.M groupe 1/2

  21. BOUTIN

    Bonjour mon Capitaine,,

    Bon courage face à cette épreuve. Le moral est une des armes contre cette saloperie.

    Soyez le plus fort.

    Un ancien de de la troupe.

  22. flashlook

    comme la maladie peut dégrader un corps humain meme des plus sportifs, “le dernier combat d un homme courageux,

  23. Réactif comme vous êtes, je ne doute pas un instant que vous allez vaincre la maladie qui vous frappe. Je ne peux pour l’instant que vous souhaiter un rapide rétablissement, vous avez le courage pour y parvenir, à très bientôt pour des nouvelles réjouissantes – Avec toute ma sympathie et très cordialement – Michel C…..

  24. Chauchet

    Courage, nous sommes avec vous!!!! Je sais que vous vous battrez de toutes vos forces.Vous avez été pour nous un exemple et ceux qui à un moment vous ont utilisé et spolié ne sont sont pas des gens dignes.
    Mais de se faire projeter des gaz a bout portant pendant les démonstrations etait-il nécessaire?
    Respect Paul
    Un ancien du LPC au Fort

  25. Marie France Schwoerer

    Devant tous ces commentaires élogieux je suis toujours aussi sceptique … qui faut il croire ?
    Cet article me parvient en raison d’une alerte Google sur ce capitaine dont je ” suis la carrière ” depuis plusieurs années maintenant .Cette affaire du génocide au Rwanda où semble t’il la France n’a pas joué un très beau rôle m’avait beaucoup troublée à l’époque ,me trouble encore aujourd’hui ,et j’essaie toujours de comprendre le rôle des (du) politiques ,des militaires qui n’ont pas tous eu autant d’égards et de compliments pour lui !

  26. Pierre RAGUIN

    Bonjour Mon Capitaine,
    J’ai eu l’honneur de vous côtoyer lorsque vous dirigiez les stages ELI à BACCARAT. J’étais chef secrétaire au 8/17. Je vous souhaite beaucoup de courage, je sais que vous en avez à revendre, pour gagner cette épreuve. Vous êtes l’exemple même à suivre.
    En même temps j’ai une pensée pour vos trois adjoints L…, F….., V…..,

  27. Pierre RAGUIN

    Bonjour Mon Capitaine,
    J’ai eu l’honneur de vous côtoyer lorsque vous dirigiez les stages ELI à BACCARAT, j’étais chef secrétaire au 8/17. Je vous souhaite beaucoup de courage, je sais que vous en avez à revendre, pour gagner cette épreuve.
    Vous êtes l’exemple même à suivre.
    En même temps j’ai une pensée pour vos trois adjoints qui vous secondaient dans ces stages, L…, F…, V….,
    Mes respects.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *