dimanche 27 septembre 2020
Accueil / A la Une / Candidatures ouvertes pour les Prix 2021 de recherche et de réflexion stratégique de la Gendarmerie
La dernière remise des prix recherche et réflexion stratégique de la Gendarmerie avaient eu lieu en décembre 2019 à l'Ecole militaire. (Photo: CREOGN)
La dernière remise des prix recherche et réflexion stratégique de la Gendarmerie avaient eu lieu en décembre 2019 à l'Ecole militaire. (Photo: CREOGN)

Candidatures ouvertes pour les Prix 2021 de recherche et de réflexion stratégique de la Gendarmerie

La troisième édition des Prix de la Gendarmerie “recherche et réflexion stratégique” débute. Les candidats ont jusqu’à fin janvier 2021 pour envoyer leur participation.

Pour la troisième année consécutive, le Centre de recherches de l’Ecole des officiers de la Gendarmerie (CREOGN) organise ces prix scientifiques. Ils visent à soutenir et récompenser les auteurs de travaux et de publications de recherche portant sur la Gendarmerie, la sécurité intérieure ou la Défense nationale. Pour concourir, ils devront, notamment, avoir été publiés en 2020. Des récompenses qui viennent en complément d’un autre prix remis au goût du jour par la Gendarmerie, celui du roman, ou encore du prix du livre cyber décerné chaque année à Lille, lors du Forum international de la cybersécurité (FIC).

Lire aussi: Avec son prix littéraire, la Gendarmerie renoue avec les romans

Cinq prix, deux catégories

Au total, la somme de 11.500€ sera attribuée l’an prochain, répartie en cinq prix. Trois dans la catégorie scientifique (prix de thèse, prix de mémoire et prix histoire). Deux autres dans celle de la réflexion stratégique (prix ouvrage et prix article). Ce dernier prix récompensera d’ailleurs quatre articles. Le règlement complet est à consulter et à télécharger sur le site du Creogn.

La part belle à l’histoire

Parmi ces cinq distinctions, une nouveauté 2021. Elle concerne spécifiquement les mémoires (niveau Bac+5) consacrés à l’histoire de la Gendarmerie et de la sécurité intérieure. Un axe que souhaite développer l’Arme.

Bien que la Gendarmerie poussent ses personnels à publier, y compris sur les réflexions et pensées stratégiques, ces prix ne se limitent pas aux gendarmes. “Il n’y a pas de distinguo entre les civils et les militaires, précise le commandant Thomas Fressin, membre du CREOGN. Les prix sont ouverts au plus grand nombre.” Lors de la première édition, c’est d’ailleurs une civile, Jeanne Le Quang, doctorante en histoire, qui a remporté le premier prix avec sa thèse “Haute police, surveillance politique et contrôle social sous le Consulat et le Premier Empire”.

“Ces prix sont également une occasion de pérenniser les liens avec le milieu universitaire”, explique l’officier, lui-même docteur en histoire depuis cet été. La sécurité et la défense sont en effet les thèmes majeurs sur lesquels travaille le Centre de recherche de l’EOGN.

Remises du prix 2020 décalées

En raison de la crise sanitaire, les prix de l’édition 2020 n’ont pas encore été remis. Initialement prévue en juin, la cérémonie devrait finalement se tenir –si les conditions le permettent– au début de l’automne. Le jury se réunira d’ici la fin du mois de septembre pour une publication des résultats d’ici la mi-octobre. La forme d’une éventuelle cérémonie de remise des prix 2020 n’est quant à elle pas encore définie. Une remise à distance est même envisagée.

Quant aux prix de l’édition 2021, dont les candidatures se clôtureront le 29 janvier 2021, il faudra attendre le second semestre pour en connaître les lauréats.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *