L'Essor

Calendrier, épreuves, conseils… Notre guide pour réussir les tests de sélection du GIGN (dossier)

calendrier-profils-epreuves-gign

Calendrier, profils recherchés, épreuves et conseils: notre guide pour intégrer le GIGN (Crédit photo: MG/L'Essor)

[DOSSIER] Créé en 1974, l’unité d’élite d’intervention de la Gendarmerie, le GIGN attire chaque année de nombreux candidats. Voici ce qu’il faut savoir avant de tenter sa chance aux tests de sélection au GIGN. Calendrier, épreuves, risques ou encore conseils d’anciens sont au programme de ce guide.

Calendrier

(Crédit photo: M.GUYOT/L’ESSOR).

Chaque année, une semaine de sélection est organisée, sur plusieurs sessions, au cours des mois de mai et juin au centre d’entraînement de Mondésir et à Satory. Le début d’un parcours du combattant pour obtenir le privilège de porter le célèbre écusson du groupe.

>> Comment le GIGN sélectionne ses futures recrues (vidéo)

Des épreuves

(Crédit photo: M.GUYOT/L’ESSOR)

“Au GIGN, la tête compte autant que les jambes. Les tests visent à évaluer leurs qualités athlétiques, leur résistance au stress et leur courage pour détecter ceux qui vont avoir du mal en mission”, rappelle Rodolphe, chargé de la formation initiale.

>> Au GIGN : une sélection draconienne pour tester “la tête et les jambes”

Risques

(Crédit photo: Pixabay).

Chaque année, des candidats doivent s’arrêter pour des raisons médicales. Certaines blessures peuvent être très sérieuses, comme ce gendarme opéré pour plusieurs fractures. Un risque à bien soupeser avant de tenter sa chance.

>> Blessé lors des tests du GSIGN, le gendarme n’aura pas le dédommagement espéré

Conseils

(Crédit photo: M.GUYOT/L’ESSOR)

L’adjudant-chef Philippe B. a rejoint le GIGN en janvier 2005. Ce sous-officier ancien membre de la force intervention du Groupe nous a confié quelques conseils à destination de ceux qui rêvent d’intégrer le GIGN.

>> Les sept conseils de Philippe B., ancien du GIGN, pour intégrer la prestigieuse unité

Plan B

(Crédit photo: M. GUYOT/ L’Essor).

A défaut d’intégrer le GIGN, ses antennes devraient, dans les années à venir, être renforcées, tant au niveau de la formation que de l’équipement. Une piste à étudier pour les gendarmes qui veulent se spécialiser dans l’intervention sans forcément rejoindre Satory.

>> La Gendarmerie planche sur un renforcement des antennes GIGN