jeudi 29 octobre 2020
Accueil / A la Une / Budget 2021: des finances quotidiennes serrées et le retour de l’investissement
Photo d'illustration (Crédit photo: John Liu / Flickr).
Photo d'illustration (Crédit photo: John Liu / Flickr).

Budget 2021: des finances quotidiennes serrées et le retour de l’investissement

Le budget 2021 de la Gendarmerie fait la part belle aux dépenses d’investissement, au détriment des dépenses de fonctionnement.

Le projet de loi de finances 2021 vient d’être dévoilé, ce lundi 28 septembre. Ce texte, qui va être débattu dans les semaines à venir au Parlement, donne quelques grandes lignes sur le futur budget des gendarmes pour l’an prochain. 

Le budget des gendarmes est logé au sein de la mission “Sécurités”. Si cette mission voit ses crédits augmenter de 200 millions d’euros, celui des gendarmes fait du sur place. Il augmente certes de 0,45% en crédits de paiement (les sommes pouvant être payées). Mais il diminue de 2% en autorisations d’engagement (les sommes pouvant être engagées).

Lire aussi: Une hausse des effectifs à relativiser pour la Gendarmerie en 2020

Hausse la plus importante pour l’investissement

Dans le détail,  les dépenses de personnel de l’Arme vont augmenter légèrement en 2021, de 0.55%. Une hausse qui devra financer les nouvelles créations de postes. L’an passé, la Gendarmerie avait déjà gagné 410 postes. Si le projet de loi de finances ne précise pas le nombre de nouveaux gendarmes, il précise toutefois que près de 2000 recrutements supplémentaires “viendront compléter les effectifs de la Police et de la Gendarmerie nationale”. Des renforts destinés aux missions opérationnelles sensibles et à la police de sécurité du quotidien.

Cette année, la hausse budgétaire la plus importante se situe cependant du côté des dépenses d’investissement. Celles-ci augmentent de 42%, à 198 millions d’euros, en autorisations d’engagement, et de 23% en crédits de paiement. Autant de crédits qui devraient être rapidement dépensés. Nouveaux véhicules, rénovation immobilières ou programmes de transformation numérique, comme les caméras-piétons: les projets en cours ne manquent pas. 

Le Gouvernement cite ainsi le renouvellement à venir de la composante blindée de l’Arme, à savoir les fameux VBRG. Le renouvellement de ces vieux véhicules est régulièrement évoqué depuis de nombreuses années. Un autre très gros coup de pouce en matière d’investissement devrait également venir du plan de relance. Cela représente un milliard d’euros pour la mission sécurité. La Gendarmerie devrait ainsi obtenir de nouveaux hélicoptères et des véhicules. Soit l’acquisition de 3.350 véhicules de tous genres, attendus dans les unités d’ici au début de l’année 2021.

Lire aussi: Soutien à la filière aéronautique: dix hélicoptères H160 pour les gendarmes

Les gendarmes vont toutefois devoir faire très attention à leurs dépenses au jour le jour. Les crédits de dépenses de fonctionnement baissent en effet. Que ce soit en autorisations d’engagement (-15%) ou en crédits de paiement (-3,5%). Ce qui laisse augurer des finances serrées cette année.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.