dimanche 22 septembre 2019
Accueil / A la une / Gendarme ivre impliqué dans un accident mortel: un bar de l’Isère fermé
Photo d'illustration

Gendarme ivre impliqué dans un accident mortel: un bar de l’Isère fermé

Un bar de Villefontaine (Isère) dans lequel a bu un gendarme impliqué dans un accident mortel en février est fermé. L’établissement a dû baisser le rideau dans le cadre d’une décision administrative. Le “bistrot Colette“, situé dans le village de marques de Villefontaine ne pourra pas accueillir ses clients pour une durée de deux mois à compter de ce  ce lundi 3 juin 2019. La sous-préfecture de la Tour-du-Pin a estimé, selon France 3 ,que l’établissement avait servi de l’alcool à un client en “ivresse manifeste”. 

Un couple de retraités avait trouvé la mort dans cet accident survenu le 26 février. Le gendarme, un maréchal-des-logis chef en repos conduisait avec 2,54 grammes d’alcool dans le sang. Il avait passé une partie de la journée avec des camarades dans cet établissement. Il a été condamné à 18 mois de prison ferme et a été incarcéré.

Lire aussi sur L’Essor: Accident mortel impliquant un gendarme alcoolisé dans l’Isère : enquête administrative ouverte

Contacté par la rédaction de France 3, le gérant du bar conteste avoir eu connaissance de l’état du gendarme mais il ne tient pas à polémiquer “par respect pour la famille”. 

Il devait déposer un recours devant le tribunal administratif précise France 3.

Lire aussi sur L’Essor: Gendarme ivre impliqué dans un accident mortel en Isère: une plainte contre ses camarades

Une plainte avec constitution de partie civile pour “homicides involontaires et non empêchement de ce délit” a été déposée par les enfants du couple contre les camarades du gendarme. Les enfants des deux victimes reprochent aux militaires leur supposée inaction lorsque le gendarme, en repos, prend le volant ce jour.

A voir également

Une Ferrari, volée la veille, saisie le 13 septembre 2019 dans la égion de Metz, lors d'une opération de la Gendarmerie - Photo OCLDI

Démantèlement d’un réseau de voleurs de voitures de luxe dans l’est

Depuis six mois, ils volaient des voitures de luxe dans l’est et au Luxembourg. Des …

2 Commentaires

  1. Bel exemple pour celles et ceux qui savent nous mettre des amendes et nous retirer des points !
    Quant à ses collègues, ils n’ont rien fait pour l’empêcher de prendre la voiture. Ils doivent tous être jugés et limogés. C’est une honte pour la République d’avoir ce genre de gendarmes qui salissent leurs collègues, les vrais gendarmes..
    Avez-vous pensé aux familles ?

  2. HS

    PRIMO : quand on est policier ou gendarme c’est à plein temps, car en tant que représentant des forces de l’ordre l’on se doit d’être exemplaire dans l’exercice de ses fonction mais également dans le cadre de sa vie privée. Le fait que ce gendarme était hors service ne l’exonère en rien de sa faute, bien au contraire.
    SECONDO : Quand aux quatre autres gendarmes qui l’accompagnaient dans ce débit de boissons et qui l’avaient laissé repartir alcoolisé au volant de son véhicule, ils sont susceptibles d’être sanctionnés sur le plan disciplinaire mais aussi au pénal au même titre que le gérant dont le bar de Villefontaine a fait l’objet d’une sanction administrative avec une mesure de fermeture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *