dimanche 27 septembre 2020
Accueil / A la Une / Avec “Mon combat contre le crime”, David Galtier se livre sur ses plus belles affaires criminelles
David Galtier, alors inspecteur général des armées Gendarmerie, en 2017 (Crédit photo: GT/ L'Essor).
David Galtier, alors inspecteur général des armées Gendarmerie, en 2017 (Crédit photo: GT/ L'Essor).

Avec “Mon combat contre le crime”, David Galtier se livre sur ses plus belles affaires criminelles

Infatigable David Galtier. Le général d’armée (2S) s’invite dans la rentrée littéraire avec un ouvrage sur les plus belles affaires criminelles suivies en Gendarmerie.

“Mon combat contre le crime”, publié par les éditions Robert Laffont, sera disponible dans les librairies à partir de la mi-septembre. Les élections municipales, puis la pandémie, avaient retardé la sortie du livre, écrit avec l’auteur Jean-Michel Verne.

“Mon combat contre le crime”, le livre du général d’armée (2S) David Galtier (Crédit photo: Robert Laffont).

L’ancien inspecteur général des armées Gendarmerie (Igag) revient dans cet ouvrage sur les affaires criminelles qui l’ont marqué durant ses années bleues. “Ce sont des affaires suivies en tant que directeur d’enquête ou des affaires où j’ai apporté mon concours”, précise-t-il à L’Essor. Le lecteur y retrouvera par exemple sa vision de l’affaire Grégory et du crash de la Germanwings.

Lire aussi: David Galtier s’engage dans la bataille des municipales

Spécialisé dans la police judiciaire, le haut gradé avait à coeur de mettre en valeur le travail de la Gendarmerie dans ce domaine. “Il y a davantage de livres écrits par des anciens policiers”, note le gendarme qui espère, avec son livre, rappeler la place de l’Arme dans les enquêtes criminelles.

Défendre le travail des enquêteurs

Le général d’armée a également à coeur de défendre les enquêteurs de la Gendarmerie, parfois bousculés ou mis en cause dans des affaires comme l’affaire Grégory, Elodie Kulik ou Omar Raddad. “Je ne dis pas que les gendarmes ont tout bien fait, mais qu’ils ont fait beaucoup”, insiste l’officier général, soucieux de soutenir le travail réalisé par les gendarmes.

S’inscrire à notre newsletter Rue Bleue

Mais n’allez pas croire que l’officier général va s’arrêter à la sortie de ce livre. Elu sous les couleurs des républicains dans le 7e secteur face au rassemblement national, David Galtier, l’ancien gendarme est en effet désormais vice-président en charge des sports à la métropole de Marseille. L’ancien militaire compte toujours jouer un rôle d’aiguillon dans la vie politique marseillaise face à la nouvelle maire, Michèle Rubirola. Cette dernière a été élue sous les couleurs du Printemps marseillais. L’alliance rassemble les socialistes, la gauche radicale et les écologistes.

Marseille, la capitale de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, de nuit (Crédit photo: Fred Bigio / Flickr).
Marseille, la capitale de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, de nuit (Crédit photo: Fred Bigio / Flickr).

Opposition municipale, école doctorale et opéra

Le gendarme espère ainsi que Michèle Rubirola saura entendre les propositions de l’opposition dans le domaine de la sécurité, une thématique “où nous avions de grandes ambitions pour Marseille”. David Galtier suit également attentivement le lancement d’un nouveau programme doctoral consacré à la défense et à la sécurité. Aix-Marseille université vient tout juste de lancer cette nouvelle formation.

Enfin, David Galtier, ténor à ses heures, s’était attaqué à l’écriture d’une comédie musicale sur l’histoire de France. Un projet touché par la pandémie mais pas coulé. Le général d’armée réfléchit à une nouvelle formule à mettre en scène à Marseille, sa ville de coeur. A suivre !

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *