mercredi 25 novembre 2020
Accueil / A la Une / Avec 16.000 bénéficiaires, la prime Covid fait des heureux mais aussi des déçus
Comme partout en France, les gendarmes de la compagnie de Palaiseau mettent en place des contrôles du respect du confinement lié à la pandémie de coronavirus Covid-19. (Photo L.Picard / L'Essor)
Comme partout en France, les gendarmes de la compagnie de Palaiseau mettent en place des contrôles du respect du confinement lié à la pandémie de coronavirus Covid-19. (Photo L.Picard / L'Essor)

Avec 16.000 bénéficiaires, la prime Covid fait des heureux mais aussi des déçus

La Gendarmerie vient de récompenser près de 16.000 gendarmes, d’active et de réserve, pour leur engagement durant la crise sanitaire. Un contingent limité pour la prime Covid-19 qui suscite quelques crispations en interne.

Ils sont 16.000 militaires, essentiellement des gendarmes d’active, mais aussi 49 réservistes. La Gendarmerie vient de faire le bilan, dans un message interne, de l’attribution dans ses rangs de la fameuse prime Covid. C’est le président de la République, Emmanuel Macron, qui avait annoncé la création de cette prime destinée aux fonctionnaires. Soit un gage de reconnaissance pour les personnels mobilisés durant la pandémie.

Lire aussi: Un troisième gendarme d’active décède de la Covid-19

Prime de 660 euros

Pour les gendarmes, le chèque de bonus s’élève à 660 euros dans la plupart des cas. L’attribution de cette prime a cependant viré au casse-tête pour la direction générale. L’exécutif a en effet fixé le nombre global de bénéficiaires à 15% de l’effectif total – le même ratio s’applique également pour les policiers. Alors que l’Arme compte environ 100.000 gendarmes, assistés de près de 30.000 réservistes. En clair: il y a donc eu peu d’élus.

Dans le détail, ce sont d’abord des sous-officiers (9.022) et des gendarmes adjoint volontaires (4.957) qui ont été les bénéficiaires de la prime. Le commandement a attribué le bonus à 746 gendarmes du corps de soutien. De même, 625 personnels civils, 575 lieutenants et capitaines, et donc 49 réservistes ont été récompensés. Aucun officier supérieur n’a touché la prime, ils ont en effet été exclus du dispositif.

Des déçus de la prime Covid

Si elle a fait 16.000 heureux, la prime a aussi fait des déçus. Et dans des brigades, des gendarmes ont pu s’étonner de ne compter aucun bénéficiaire.Dans mon groupement, c’est les plus jeunes gendarmes, donc ceux ayant la plus petite solde, qui ont été choisis, à condition d’avoir été engagés un minimum de temps sur les contrôles”, remarque un internaute sur twitter. Un autre, un gendarme adjoint volontaire de la gendarmerie de l’Air, s’énerve. “Donc la Gendarmerie donne une prime Covid à des mecs qui sont restés dans des bureaux pendant que ma brigade et moi on était sur le tarmac à contrôler les premiers expatriés de Chine et on ne nous donne rien?“, demande-t-il.

Contactée, la direction générale nous précise les critères d’attribution de la prime Covid. Ce sont “ceux du surcroît de travail généré par la pandémie et des sujétions engendrées”. “Toute latitude a été laissée aux échelons territoriaux de commandement pour identifier les personnels concernés”, précise l’Institution. “Dans certaines unités, c’est à celui qui a le plus verbalisé, dans d’autres c’est pour les gendarmes adjoint volontaires”, explique ainsi à L’Essor un sous-officier à propos de l’attribution de la prime. De même, des unités ont pu compter moins de 15%  de bénéficiaires, un ratio uniquement valable à l’échelle nationale. “Certains départements métropolitains et territoires ultramarins ayant été plus sévèrement impactés par la crise, ce seuil a été augmenté pour les groupements et Comgend, précise la Gendarmerie dans son message interne. Ainsi, tous les gendarmes ayant servi à Mayotte ont été récompensés.”

GT.

Crowdfunding campaign banner

6 Commentaires

  1. Romain

    L’ impartialité n’est pas la qualité première de l’Arme. Divisé pour mieux régner !!!!

    • BELLENGER

      Quelle injustice pour les oubliés !…. surtout si certains personnels des bureaux ont eu cette prime
      Etant retraité je constate que cela n a pas changé, toujours ces personnels des bureaux qui sont
      les mieux lotis et qui de temps à autre nous enquiquinent dans les unités de TERRAIN

      • Jeje

        Bonjour
        Je suis dans les bureaux d’une cie depuis un an suite à une longue maladie. Je peux vous dire qu’il n’a jamais été question chez nous de proposer un GC. Mais effectivement comme toujours la prime n’est pas juste pour tout le monde et les noms donnés ne sont pas forcément ceux retenus

    • David

      Bonjour, une vraie injustice. lorsque je vois que ceux sont des CCB, CB et CBA qui l’ont eu je ne trouve pas cela normal sauf bien sûr s’ils etaient sur le terrain et ont fait autant d’heures que les “gendarmes’. chez moi ce n’est pas le cas rien branler et la prime 🙁

      • Desbois

        Bonjour,
        ce n’est réellement pas le cas de toutes les compagnies visiblement….
        Mais c’est vrai qu’elle a été distribuée n’importe comment, en tout illogisme, en ne faisant pas profiter ceux qui ont bien œuvré durant la période escomptée. Même principe pour la PRE où il est retenu les personnels qu’on désire privilégier. Cela entraîne manifestement de la division, pas terrible pour maintenir une cohésion au sein d’un groupe, alors même que ce n’est pas déjà trop facile à faire …. Mais bon, derrière un écran, on ne le ressent pas.

  2. Benardini

    La prime covid a été attribuée en grande majorité aux gav parce qu’ils ont été isolés de leur famille. En revanche, les officiers et sous-officiers célibataires géo ont été traités comme des pestiférés, séparés de leur conjoint et enfants, en laissant gérer le conjoint seul la période de confinement ; Eux n’ont pas bénéficié de cette même attention !!!!
    Pffffffffff…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.