vendredi 2 octobre 2020
Accueil / A la Une / Attentat de Nice : Hollande annonce des renforts de réservistes Gendarmerie
Réservistes de la Gendarmerie à la brigade territoriale autonome (BTA) de Mer. Crédit : ND.
Réservistes de la Gendarmerie à la brigade territoriale autonome (BTA) de Mer. Crédit : ND.

Attentat de Nice : Hollande annonce des renforts de réservistes Gendarmerie

Suite à l’attentat de Nice, le volume de réservistes opérationnels employés par la Gendarmerie va augmenter. Le président de la République avait annoncé durant la nuit du jeudi 14 au vendredi 15 juillet, son intention de « faire appel à la réserve opérationnelle pour venir soulager les effectifs de policiers et de gendarmes ». A l’issue du Conseil de défense qui se tenait à l’Elysée ce vendredi matin, Manuel Valls a confirmé les décisions du Président. Les 25.000 hommes et femmes qui composent la réserve opérationnelle de la Gendarmerie seront particulièrement sollicités pour sécuriser les frontières du pays.

Cette décision concerne la réserve opérationnelle de premier niveau de la Gendarmerie, c’est à dire les personnes ayant souscrit un engagement à servir dans la réserve. Les modalités pratique de l’augmentation du volume d’emploi des réservistes restent encore à préciser et devraient être annoncées prochainement.

De nombreux réservistes opérationnels de la Gendarmerie sont employés au quotidien partout en France : 1.300 par jour en été, et entre 1500 et 1.600 le reste de l’année.

Un volume « calculé au prorata des effectifs d’active, de façon à avoir une bonne répartition territoriale, certains départements étant beaucoup plus sollicités que d’autres », avait rappelé le général Alain Coroir, délégué aux réserves de la Gendarmerie lors de son audition devant la Commission de la Défense nationale et des forces armées de l’Assemblée nationale en mars 2015.

Ces renforts ont été renforcés cette année en raison des attaques terroristes. 40 millions étaient consacrés à la réserve en 2013 et en 2014. En 2016, ce budget a été augmenté à 49,1 millions d’euros dont 9,1 M€ au titre du Plan de lutte anti-terroriste (Plat) pour 100.000 jours de réserve.

Bien que les réservistes soient astreints à des limites d’emploi, normalement de 30 jours, celles-ci peuvent « aller jusqu’à 60 ou 90 jours et, dans des situations extrêmes, à 150 jours » avait également déclaré le général Coroir lors de son audition à l’Assemblée nationale.

Les missions des réservistes de la Gendarmerie, rémunérés 83 euros en moyenne par jour, sont très diverses. Récemment, 1.500 d’entre eux ont ainsi été déployés dans le cadre de la sécurisation de l’Euro 2016.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *