lundi 23 novembre 2020
Accueil / A la Une / Attentats de Nice: 7 policiers distingués
A proximité de la basilique Notre-Dame-de-l’Assomption de Nice lors de l'attentat terroriste qui a fait trois morts fin octobre (DR)
A proximité de la basilique Notre-Dame-de-l’Assomption de Nice lors de l'attentat terroriste qui a fait trois morts fin octobre (DR)

Attentats de Nice: 7 policiers distingués

Sept policiers municipaux de la ville de Nice ont été décorés le 7 novembre pour leur action lors des deux attentats qui ont frappé la ville.

Contrairement à ce que nous avions écrit par erreur dans un premier temps, l’un des décorés, Roger, brigadier-chef principal de la police municipale de Nice et ancien des forces spéciales, n’a pas participé à l’intervention de la police municipale à Nice le 29 octobre.

Lire aussi: Vigipirate porté au niveau “Urgence attentat” après l’attaque de Nice (actualisé)

Six policiers distingués pour leur intervention dans la cathédrale

Lors de la remise des décorations, les sept policiers ont été filmés de dos. Le Premier ministre n’a cité que leurs prénoms. Sur une photo de groupe de la la Ville de Nice après la cérémonie, les sept policiers municipaux ont le visage flouté. Des mesures prises pour assurer leur anonymat.

Le samedi 7 novembre, le Premier ministre Jean Castex a décoré à Nice sept policiers municipaux. Dont six distingués pour leur intervention dans la cathédrale de Nice le 29 octobre où un terroriste venait de tuer trois personnes.

Trois d’entre eux (Pascal, Antony et Loïc) ont recu les insignes de chevalier de la Légion d’honneur pour avoir neutralisé le terroriste. L’un des trois est un ancien de la Police nationale, les deux autres ont fait toute leur carrière dans la police municipale.

Trois autres policiers municipaux (Michèle, Quentin et Wallid) ont eux reçu les insignes de chevalier de l’ordre national du Mérite. Ils avaient également pénétré dans la cathédrale.

Carrière militaire exceptionnelle dans les forces spéciales

M. Castex a relevé par ailleurs dans son discours que deux des sept policiers municipaux – sans les citer – se trouvaient sur les lieux de l’attentat de Nice du 14 juillet 2016. Le brigadier-chef Roger, grande figure des commandos de l’air, a ainsi été promu officier de la Légion d’honneur pour son action lors de l’attentat du 14 juillet 2016 sur la Promenade des Anglais.

Ce jour-là un terroriste, au volant d’un poids lourd, avait tué 86 personnes. Roger, ancien commando parachutiste, avait alors mis à profit son expérience militaire. Il avait apporté les soins d’urgence à des blessés graves. Puis il avait guidé deux hélicoptères pour les faire atterrir sur la Promenade des Anglais afin d’évacuer des blessés. Il avait d’ailleurs reçu l’année suivante la médaille de la Sécurité intérieure (échelon or).

Entré à la police municipale de Nice en août 2015, Roger avait eu auparavant une carrière militaire exceptionnelle. Ancien caporal-chef du commando parachutiste de l’air N° 10 (CPA 10), une des unités du commandement des opérations spéciales (COS). Il totalise plusieurs décorations. D’abord, celle de chevalier de la Légion d’honneur (2009), une distinction rare pour un militaire du rang (hors décoration posthume). Il détient également la Médaille militaire (2004) et la croix de la Valeur militaire (sept citations). Dans la promotion d’automne 2020 de la Légion d’honneur, il a été promu officier dans la liste des militaires n’appartenant pas à l’armée d’active.

Une série de décorations plutôt rare pour un sous-officier. Elles récompensent une belle carrière militaire. 1.600 sauts en parachute et 82 missions de guerre dans 30 opérations extérieures (Yougoslavie, Moyen-Orient, Afrique, Afghanistan).

PMG

Crowdfunding campaign banner

2 Commentaires

  1. Alain Liard

    Ceci expliquant cela une excellente formation militaire à la base et beaucoup d’expérience en OPEX toutes mes félicitations

  2. Gradlon

    Face à un tel monsieur le barbare avait peu de chances de s’échapper
    La rouge comme homme du rang c’est exceptionnel
    Courage et maîtrise du feu témoignent d’un beau passé et d’une formation de haut niveau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.