samedi 28 novembre 2020
Accueil / A la Une / Arrestation de deux hommes soupçonnés de l’incendie d’une antenne-relais dans le Jura
Une antenne-relais. Photo d'illustration. (Crédit: Richard Revel)
Une antenne-relais. Photo d'illustration. (Crédit: Richard Revel)

Arrestation de deux hommes soupçonnés de l’incendie d’une antenne-relais dans le Jura

Deux hommes, soupçonnés d’avoir incendié une antenne-relais dans le Jura, dorment depuis mercredi soir en prison. Une enquête de la section de recherches (SR) de Besançon a permis de confondre les deux hommes, opposants à la 5G. Ils comparaitront le 9 juillet devant le tribunal correctionnel de Lons-le-Saunier, après une expertise psychiatrique.

Lire aussi: L’inquiétante épidémie d’incendies d’antennes-relais en Isère

Le 15 avril, le relais téléphonique du groupe TDF de Foncine-le-Haut (Jura) est détruit par un incendie criminel provoqué par des cocktails molotov. Bilan: coupure de la couverture téléphonique sur un vaste secteur et dégâts matériels estimés à 20.000 euros. L’enquête menée par les gendarmes de la SR met alors en évidence les profils génétiques de deux hommes, connus de la justice. Ils ont finalement été interpellés mardi, l’un par les gendarmes, l’autre par les policiers.

Antenne-relais, cible des opposants à la 5G

Devant les enquêteurs, l’un d’eux, âgé de 58 ans, nie avoir participé à l’incendie de l’antenne-relais. Il se dit “complotiste” et assure que la 5G cause des dégâts à l’environnement. Le second, 39 ans, reconnait être l’auteur de l’incendie. Il explique qu’il devait “passer à l’action et détruire ce qu’il estimait être en lien avec la 5G”. L’homme reconnait également avoir incendié plusieurs engins sur le chantier de la restauration d’une tourbière. Il juge ces travaux “néfastes à l’environnement et dissimulant en réalité l’installation d’un réseau 5G“.

Depuis un an, les destructions d’antennes-relais se multiplient en France, dans le cadre du déploiement de la 5G. Des actes revendiqués la plupart du temps par des mouvements d’ultra-gauche. Pendant la période du confinement, une bonne vingtaine d’antennes-relais ont subi des destructions. Dernières en date, celles de trois pylônes supportant des antennes-relais près de Grenoble, il y a une dizaine de jours, ou encore dans l’Aude en fin de semaine dernière.

Cette nouvelle technologie de la 5G permettra une accroissement très important des capacités d’échanges et de stockages de données. Ses opposants font toutefois valoir des risques sanitaires et environnementaux.

PMG

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.