Les deux prévenus ont reconnu avoir consommé de d’alcool ce soir là mais ils ont expliqué ne pas avoir pris part aux échauffourées.18 mois de prison sont 6 de sursis avec mise à l’épreuve et un mandat de dépôt ont été requis.S’ils ont été relaxés pour les faits de participation à un groupement formé en vue de la préparation de violences, ils ont été condamnés pour les violences aggravées à un an de prison et 6 mois de sursis avec mise à l’épreuve. Le mandat de dépôt n’a pas été prononcé.L’Essor adresse ses voeux de rétablissement aux gendarmes blessés.