jeudi 29 octobre 2020
Accueil / A la Une / Après le GIGN, le fabuleux destin littéraire de Philippe B.
Philippe B., ancien membre de la force d'intervention du GIGN (Crédit photo: MG/L'Essor).
Philippe B., ancien membre de la force d'intervention du GIGN (Crédit photo: MG/L'Essor).

Après le GIGN, le fabuleux destin littéraire de Philippe B.

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a réussi sa reconversion. Sous-officier au GIGN pendant 15 ans, Philippe B. a déjà vendu un premier livre à 60.000 exemplaires. Il vient d’en sortir un second avec un tirage initial de 25.000 exemplaires. Il a aussi entamé une carrière d’acteur sans oublier les conférences sur son expérience.

Deux ans après avoir quitté l’unité d’élite, Philippe B. (brevet GIGN numéro 253) propose donc sous le pseudonyme d’Aton, son nom d’acteur, un second opus: “Féral, cette force qui est en nous” (éditions Nimrod, 255 pages, 24,90 euros) . Dans la mythologie égyptienne, le dieu Aton, représenté par un disque solaire, est à l’origine de la force vitale qui anime les choses et les êtres. Le féral désigne un animal domestique retourné à l’état sauvage.

La couverture de Féral, écrit par l'ancien gendarme du GIGN Philippe B.
La couverture de Féral, écrit par l’ancien gendarme du GIGN Philippe B.

Face aux frères Kouachi

Son premier livre à succès “GIGN, confessions d’un Ops” avait été écrit avec le journaliste Jean-Luc Riva. Il racontait ses missions en Irak, Libye, et dans toute la France. Il fut chuteur opérationnel, instructeur de sports de combat, tireur d’élite.

Lire aussi: L’ancien du GIGN Philippe B. fait un carton éditorial

Il se trouvait devant l’imprimerie de Dammartin-en-Goële en janvier 2015 où étaient retranchés les frères Kouachi. “A leur sortie, ils nous ont facilité la tâche même si c’était une situation nouvelle pour nous”, raconte-t-il à L’Essor. “En effet, ils portaient des gilets pare-balles, très déterminés, ils ont continué à tirer même quand ils étaient au sol”. En tête avec son équipe, Philippe B. a trouvé “le temps de la fusillade long même si elle n’a duré moins d’une minute”.

“Un bon soldat”

Philippe B. avait du quitter le GIGN en 2018 après une grave blessure. “C’était un bon soldat avec un gros affectif. Il a su donner une bonne image du groupe”, juge le général Thierry Orosco, ex-chef du GIGN (2011-2014).

Aujourd’hui, Philippe B. continue à exploiter la veine GIGN. Un filon inépuisable si l’on en juge la vingtaine de livres, les trois films et les innombrables documentaires consacrés à l”unité.

Féral“, se présente comme un livre de “préparation physique et mentale aux épreuves d’une unité d’élite et aux épreuves de la vie“. Son lectorat potentiel dépasse donc les quelque 400 candidats qui chaque année tentent de décrocher le très difficile brevet du GIGN central de Satory (20 seront retenus). Ou les 450 candidats à celui des antennes GIGN (50 retenus).

Car Philippe B, alias Aton, en a bavé pour décrocher son brevet. “Mon livre est une leçon de vie car j’explique comment tirer les leçons de ses échecs et des ses réussites pour avancer”.

Son site officiel est aussi suivi par des milliers de passionnés. Quand à sa carrière d’acteur, elle démarre plutôt bien. Aton a ainsi joué dans la série “Dérapages” diffusée sur Arte au moins d’avril. Aux côtés d’Eric Cantona.

Pierre-Marie GIRAUD

Crowdfunding campaign banner

Un commentaire

  1. Pascois

    C est manche à couille chez nous nous restons silencieux dans toutes nos opx et qui plus est c est tres romancé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.