mardi 22 septembre 2020
Accueil / A la Une / Après le dècès de l’adjudant-chef Yves Thibaud, une famille de gendarmes pleure l’un des siens
L'adjudant-chef (R) Yves Thibaud s'est éteint, ce samedi 27 juillet (Crédit photo: Famille Thibaud).
L'adjudant-chef (R) Yves Thibaud s'est éteint, ce samedi 27 juillet (Crédit photo: Famille Thibaud).

Après le dècès de l’adjudant-chef Yves Thibaud, une famille de gendarmes pleure l’un des siens

Une famille de gendarmes pleure l’un des siens. L’adjudant-chef Yves Thibaud, âgé de 80 ans, est mort ce samedi 27 juillet des suites d’une longue maladie, apprend L’Essor.

Yves Thibaud, médaillé militaire, s’est éteint à Poitiers. Il avait servi en gendarmerie départementale en Algérie et en Charente. Le gendarme a ainsi commandé les brigades territoriales de Montignac, de Ruelle-sur-Touvre et d’Angoulême.

Son engagement dans l’Arme avait été un modèle dans sa famille. Son fils, le général Bernard Thibaud, commande ainsi l’Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI). Yves Thibaud était également le beau-père du colonel Alain Puligny, le commandant militaire du Palais-Bourbon et du major (R) Serge Gauthier.

Lire aussi sur L’Essor: 20 ans de lutte contre la délinquance itinérante, de la cellule à l’office

L’attrait de l’Arme ne s’est pas démenti par la suite: Yves Thibaud comptait quatre petits-enfants dans la Gendarmerie, le chef d’escadron Julien Gauthier, l’adjudante-cheffe Céline Pouillade-Magique et les gendarmes Tanguy Puligny et Charles Terrigeol. Ses obsèques seront célébrées ce vendredi 2 août à Gond-Pontouvre (Charente).

Crowdfunding campaign banner

Un commentaire

  1. L’adjudant chef devait être fier de sa progéniture au sein de l’arme et notamment de sa fidélité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *