mardi 27 octobre 2020
Accueil / A la Une / Après la crise, le CSLG d’Antibes est tourné vers la reprise
L’équipe de basket du CSLG d’Antibes n’a pas pu terminer sa saison 2019 (photo : https://www.facebook.com/CslgAntibes/posts/2023947311083090)

Après la crise, le CSLG d’Antibes est tourné vers la reprise

Comme toutes les associations sportives, celles affiliées à la Fédération des Clubs de la Défense (FCD) ont vu leur saison brutalement stoppée en mars dernier. « Nos joueurs de sports collectifs, par exemple, ont disputé leur dernier match de la saison sans le savoir. Même si on s’en doutait, on a subi cet arrêt », explique Sylvain Volante, adjudant à la brigade de Mougins (06250), et également président du CSLG d’Antibes, qui fait partie de la Ligue Provence-Alpes-Côte d’Azur-Corse.

Plusieurs équipes étaient encore engagées dans des compétitions fédérales et du championnat de France Militaire, dont certaines avec des enjeux. « Par exemple, en basket, on devait gagner un match pour disputer ensuite le finale four à Dijon qui était l’un des objectifs de la saison ». Son équipe, qui est la doyenne de sa discipline au sein de la FCD, ne disputera jamais son quart de finale.

Et ce cas de figure s’est répété un peu partout dans le pays, tant pour les sports collectifs que les disciplines individuelles. Pour cette association sportive, qui compte plus de 350 licenciés, le rideau de la saison 2019 – 2020 s’est baissé d’un coup. « On a communiqué auprès de nos licenciés et après, on a vite compris que les compétitions n’allaient pas reprendre. On l’a pris sans râler car cette fermeture s’imposait naturellement étant donné le contexte  ».

Les sports individuels ont repris

Dès lors, le CSLG d’Antibes s’est vite tourné vers le jour d’après et le moment où ses licenciés passeraient de nouveau la porte de la salle de sport. « On a repris en premier avec la musculation avec protocole sanitaire stricte avec notamment un accès restreint en nombres de personnes, et une obligation de nettoyer systématiquement le matériel après chaque utilisation. Pour d’autres sports, comme la plongée, on a dû individualiser le matériel. En revanche, on n’a pas repris l’entraînement des sports collectifs », précise Sylvain Volante.

La reprise se fera toutefois selon un protocole strict, notamment pour les sports collectifs et en intérieur où les contacts sont indispensables. « La FCD a demandé aux associations de s’aligner sur les directives des fédérations délégataires. C’est une consigne totalement logique ».

Solidarité

Quant à l’équilibre financier de l’association, insiste sur la solidarité et sur le fait que « personne n’a réclamé le remboursement, même partiel, de sa cotisation même si la saison a été arrêtée quasiment à la moitié. » Le président du CSLG d’Antibes précise que « jouer pour un club de la FCD, c’est avant tout adhérer à un projet et non pas à un service ». Et faire preuve de solidarité dans les bons comme dans les mauvais moments.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " : des articles inédits, une veille sur la presse et des informations pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.