mercredi 30 septembre 2020
Accueil / A la Une / Anonymisation des mails de service de la gendarmerie
Photo d'illustration (S.D L'Essor).

Anonymisation des mails de service de la gendarmerie

Les courriels de service des gendarmes adressés vers une messagerie extérieure seront désormais anonymisés pour renforcer la sécurité des 100.000 gendarmes.

Cette mesure prise par la direction de la Gendarmerie fait suite à la proposition d’un groupe de travail interne consacrés à la protection des gendarmes et de leurs familles et à celle des casernes.

Jusqu’à présent, l’envoi de mails depuis la boîte organique de l’unité permettait au destinataire de connaître non seulement le nom de l’unité expéditrice mais aussi le nom et le prénom du militaire à l’origine de l’envoi.

Afin d’éviter la diffusion à l’extérieur de l’institution d’éléments permettant d’identifier les militaires, la direction de la Gendarmerie a donc décidé que seul le nom de l’unité expéditrice apparaîtrait dans les informations communiquées hors du périmètre gendarmerie.
Les gendarmes, si ils le souhaitent, pourront toujours continuer à signer leurs courriels.

Au mois de juin, à la suite de l’assassinat d’un policier et de sa compagne à leur domicile à Magnanville (Yvelines), deux séries de mesures destinées à préserver l’ensemble des gendarmes et de leurs familles de la menace terroriste avaient été arrêtées  par la Direction générale.

La première série de mesures visait à renforcer la sécurité des gendarmes et de leurs familles. Les gendarmes, conformément à leur statut, sont logés avec leurs familles dans des casernes appartenant à l’Etat ou aux collectivités locales. Ils peuvent aussi loger à l’extérieur à leurs frais.

Parmi ces mesures figuraient notamment la simplification de la procédure du port de l’arme hors service, déjà autorisée après les attentats de novembre 2015 et la rédaction d’un guide intitulé “vigilance famille”.

Par ailleurs, une seconde série de mesures visant  à rehausser le niveau de sécurité des milliers d’emprises de la Gendarmerie (brigades, compagnies, escadrons de gendarmes mobiles, groupements, …) avaient été lancées : mise à jour des travaux urgents de protection et leurs financements ; l’application stricte des mesures sur la sécurité des armes de service qui sont conservées dans des locaux ad hoc ; mise à disposition des matériels pour garantir une riposte rapide en cas d’attaque d’une caserne.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *