lundi 28 septembre 2020
Accueil / A la Une / Alpes-Maritimes : des associations ouvrent un lieu pour les réfugiés, les gendarmes sur place
Photo d'illustration (Photo S.D L'Essor).
Photo d'illustration (Photo S.D L'Essor).

Alpes-Maritimes : des associations ouvrent un lieu pour les réfugiés, les gendarmes sur place

Une cinquantaine de réfugiés érythréens sont hébergés depuis lundi soir à Saint-Dalmas-de-Tende dans un “lieu d’accueil humanitaire de transit” établi par des associations mais dont le département des Alpes-Maritimes et la région Paca ont aussitôt exigé “le démantèlement sans délai”.

“Sans réponse des pouvoirs publics, gouvernement/préfecture et conseil départemental, qui fuient leurs responsabilités, le collectif +Solidarité Roya-Frontière franco-italienne+ a pris la décision d’ouvrir un lieu d’accueil humanitaire de transit”, ont indiqué dans un communiqué ces associations (Cimade, LDH, MRAP, ADN, Habitat et Citoyenneté).

Une petite quinzaine de gendarmes ont pris position dans la journée, “en attente d’instruction”, selon la gendarmerie. Les hommes, femmes et enfants, mis à l’abri par les associations dans cet ancien centre de colonie de vacances SNCF de Saint-Dalmas-de-Tende à quelques kilomètres de la frontière italienne, sont originaires d’Erythrée, pays dont les ressortissants ont vocation à demander l’asile en France. Les effectifs ont fluctué au fil des heures et certains ont repris la route.

La SNCF va porter plainte 

Le bâtiment, en passe d’être vendu, appartient à la SNCF qui va porter plainte. “Nous n’avons pas été sollicités, il y a eu effraction. Ce qui nous inquiète est donc la sécurité du bâtiment, et donc de ses occupants”, a indiqué l’attaché de presse régional de la SNCF.

Le 22 septembre, le département des Alpes-Maritimes à majorité LR avait voté une motion pour s’opposer à l’accueil de migrants en transit à Calais. De son côté, la préfecture n’a identifié aucun lieu dans le cadre du plan gouvernemental de fermeture de la jungle de Calais.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *