samedi 25 mai 2019
Accueil / A la une / Un gigantesque trafic d’armes mis au jour par la Gendarmerie
Des armes saisies par la Gendarmerie (crédit photo: Gendarmerie).
Un échantillon des armes saisies par la SR d'Angers (crédit photo: Gendarmerie).

Un gigantesque trafic d’armes mis au jour par la Gendarmerie

1900 armes saisies, 700 gendarmes mobilisés, et plus d’une centaine de perquisitions dans une cinquantaine de départements, le tout avec l’assistance d’Europol. Le coup de filet réalisé il y a quelques jours par la Gendarmerie dans le milieu du trafic d’armes est impressionnant. L’enquête fleuve a abouti à l’audition de 250 personnes.

 

Lire aussi sur L’Essor : Trafic d’armes : 900 armes saisies, 400 gendarmes mobilisés, 50 gardes à vue

La dernière phase de l’enquête, dévoilée par Le Télégramme ce vendredi 15 juin, a permis à la section de recherches d’Angers, secondée par le pôle judiciaire de la gendarmerie nationale, de mettre la main sur des armes de poing, des fusils d’assaut et des pistolets mitrailleurs. Cité par France Info, le procureur de la République de Rennes Nicolas Jacquet explique que “les perquisitions ont révélé que les armes détenues illégalement étaient volontairement dissimulées dans les habitations : fausses cloisons, livres découpés, faux ballons d’eau chaude”. Selon France Bleu, le profil des acheteurs d’armes est très divers : des collectionneurs, des membres du crime organisé ou encore des extrémistes d’un groupe survivaliste.

Au total, quatorze personnes ont été mises en examen dans ce dossier ouvert en septembre 2016. Un engagé volontaire du 2e régiment d’infanterie de marine est alors arrêté au Mans en possession d’un pistolet automatique de calibre 7,65, fourni par camarade de régiment. Plusieurs séries de perquisitions ont permis en tout – les investigations ont eu lieu en plusieurs phases – de retrouver près de 1.900 armes détenues illégalement, dont des explosifs et des lance-roquettes, et près de 350.000 euros, soit l’un des plus vastes réseaux de trafic d’armes mis au jour lors de ces dernières années.

 

A voir également

La colonelle Patricia Boughani, à gauche (Crédit photo: DC/L'Essor).

La Gendarmerie promeut sa troisième officière générale, Patricia Boughani

La colonelle Patricia Boughani devient la troisième officière générale de la Gendarmerie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !