mercredi 26 juin 2019
Accueil / A la une / Adama Traoré : “difficile à vivre pour les gendarmes” dit leur avocat
essor Affaire Adama Traoré
(Photo/SD/L'Essor).

Adama Traoré : “difficile à vivre pour les gendarmes” dit leur avocat

Les juges en charge de l’affaire Adama Traoré s’apprêtent à ordonner une nouvelle expertise après un rapport fourni par des médecins mandatés par la famille. La situation est “difficile à vivre pour les gendarmes” selon leur avocat.

L’affaire Adama Traoré n’en finit plus. A la suite d’un document médical réalisé à la demande de la famille les juges d’instruction vont ordonner une nouvelle expertise médicale. Ce travail contredit l’expertise officielle, laquelle exonère les gendarmes de toute responsabilité dans la mort du jeune homme.

Les magistrats instructeurs ne considèrent pas ce document comme une expertise judiciaire valable car ses auteurs,  quatre médecins des hôpitaux de Paris,  n’ont pas été désignés par les magistrats. D’autre part, ils ne figurent pas sur les listes d’experts auprès des cours d’appel ou la Cour de cassation et n’ont pas prêté serment.

Nonobstant cela, les juges vont quand même demander une nouvelle expertise.

La famille d’Adama Traoré a immédiatement fait part de sa satisfaction sur les réseaux sociaux. Son avocat, Me Yassine Bouzrou,  n’a pas hésité à mettre en doute, sur BFM la compétence des experts précédents.

Mâitre Rodolphe Bosselut, avocat de deux des trois gendarmes ayant interpellé Adama Traoré (Photo DR)

Le son de cloche est évidemment différent du côté des avocats des gendarmes. Me Rodolphe Bosselut, défend au titre de la protection fonctionnelle deux des trois militaires ayant procédé à l’interpellation. Il ne souhaite pas commenter ce nouvel épisode sur le fond.

Les gendarmes pressés de voir leur innocence démontrée

Répondant à L’Essor, il “observe” néanmoins que les les juges ont “rejeté les autres actes demandés par la partie civile”. En l’occurence, une reconstitution et une nouvelle audition des gendarmes.

Lire aussi sur L’EssorAdama Traoré : les avocats des gendarmes dénoncent une instrumentalisation médiatique et un rapport sans valeur

Et il rappelle malicieusement que “l’avocat de la famille Traoré ne voulait il y a quelques semaines ni de nouvelle expertise, ni de complément d’enquête”.

“Nous sommes repartis pour un tour” regrette le pénaliste. Pour lui, les “gendarmes concernés vivent mal cette situation qui s’éternise et sont pressés de voir leur innocence démontrée une fois pour toute” .

D.C

 

A voir également

Jacques-Charles Fombonne, un ancien gendarme élu président de la SPA

Un ancien officier de Gendarmerie, le général (2S) Jacques Fombonne, a été élu le 22 juin président de la Société protectrice  des animaux (SPA). Il était président par intérim depuis un an. Son mandat est de trois ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !