lundi 27 mai 2019
Accueil / A la une / 6 “Gilets jaunes” confondus par les gendarmes et condamnés pour des incendies de radars dans les Ardennes
(Photo d'illustration S.D L'Essor).
(Photo d'illustration S.D L'Essor).

6 “Gilets jaunes” confondus par les gendarmes et condamnés pour des incendies de radars dans les Ardennes

L’un des radars incendiés (Photo DR)

6 personnes ont été condamnées ce vendredi 18 janvier par le tribunal correctionnel de Charleville-Mezières pour avoir incendié des radars automatiques sur le secteur de Rethel.

Dans la nuit du 19 au 20 décembre 2018, 5 radars automatiques implantés sur l’arrondissement de Rethel (08)  avaient été incendiés quasi-simultanément, occasionnant un préjudice de plusieurs centaines de milliers d’euros.

Les prévenus ont écopé de 8 mois d’emprisonnement dont 6 mois d’emprisonnement assortis du sursis avec mise à l’épreuve durant 2 ans, comportant notamment l’interdiction de se rencontrer, l’obligation de réparer les dommages causés, et l’interdiction de détenir et d’utiliser des armes.

Ces suspects, des “Gilets jaunes” très actifs ont été confondus par les gendarmes de brigade de recherches et la communauté de brigades de Rethel.

Une opération de police judiciaire conduite le 16 janvier matin s’était traduite dans un premier temps par l’interpellation de 5 individus. Dans le temps des gardes à vue, deux des protagonistes avaient été  mis hors de cause et remis en liberté, tandis que trois autres personnes ayant participé aux faits sont également placées en garde à vue les 16 et 17 janvier.

Mais ce sont finalement 6 personnes que le parquet a décidé de juger en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Charleville-Mézières.

A voir également

sapeurs-pompiers de Gironde intervenant sur un accident de la circulation routière

Un gendarme motocycliste de Vendée décède dans un accident hors service

Un gendarme motocycliste de Vendée est mort dans un accident de la circulation ce lundi 20 mai. Il était à moto hors service lorsque le drame est survenu sur la RD11, au lieu-dit la Favrie aux Herbiers. Franck Barraud, était affecté au peloton motorisé d'Essarts-en-Bocage (85).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !