mercredi 24 avril 2019
Accueil / A la une / DIAPORAMA – 40 portraits de victimes à l’entrée des Invalides
Paris, le 16 septembre 2016. Hommage aux victimes par l'Office national des anciens combattants et des victimes de guerre (ONACVG) qui expose 40 portraits dans les douves des Invalides. Crédit : ND/Essor.
Paris, le 16 septembre 2016. L'Office national des anciens combattants et des victimes de guerre (ONACVG) expose 40 portraits de victimes dans les douves des Invalides. Crédit : ND/Essor.

DIAPORAMA – 40 portraits de victimes à l’entrée des Invalides

Anciens combattants, prisonniers de guerre, déportés, veuves de guerre, blessés, pupilles de la Nation, victimes d’actes de terrorisme : ils sont trois millions à être suivis et aidés par l’Office national des anciens combattants et des victimes de guerre (ONACVG) qui fête son centenaire.

Pour leur rendre hommage, l’ONACVG expose depuis jeudi dans les douves de l’Hôtel national des Invalides à Paris, les portraits de 40 d’entre eux.

Lydia, 27 ans, blessée au Bataclan

Des portraits de femmes et d’hommes touchés dans leur chair. Comme Marylène, 51 ans, blessée lors de l’attentat à la bombe contre le RER B (25 juillet 1995) ou Lydia, 27 ans, blessée au Bataclan, le 13 novembre 2015. Comme Omer, 71 ans, ancien parachutiste, rescapé de l’explosion de l’immeuble Drakkar à Beyrouth (23 octobre 1983) ou Medhi, 24 ans, rescapé de l’attentat du Caire (22 février 2009).

L’exposition se tiendra aux Invalides jusqu’au 4 janvier 2017 et à l’ossuaire de Douaumont du 4 novembre au 30 décembre 2016.

Créé en 1916 durant la Première Guerre mondiale, l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre est un établissement public, sous tutelle du ministère de la Défense, chargé de préserver les intérêts matériels et moraux de ses trois millions de ressortissants.

A voir également

Les tags sur la façade de la Gendarmerie de Landivisiau (Capture d'écran le Télégramme)

Des tags appelant au suicide inscrits sur la gendarmerie de Landivisiau (Vidéos)

Des slogans haineux appelant au suicide des policiers ont été inscrits sur la façade de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !