mercredi 22 mai 2019
Accueil / A la une / 28 suicides depuis le début de l’année: les policiers crient à l’urgence
Photo d'illustration (S.D/L'Essor).

28 suicides depuis le début de l’année: les policiers crient à l’urgence

Une vague inédite de suicides touche la Police nationale depuis le début de l’année avec 28 décès. Des policiers se sont rassemblés vendredi devant plusieurs commissariats en France à l’appel d’une intersyndicale.

Les deux suicides survenus jeudi sont la goutte d’eau de trop. Après la mort d’un jeune gardien de la paix de 25 ans à Villejuif (Val-de-Marne), et d’une capitaine de 48 ans de Montpellier, des policiers se sont rassemblés partout en France ce vendredi devant des commissariats.

Cette vague de suicides est très inquiétante. En 2018, 35 policiers s’étaient suicidés, ainsi que 33 gendarmes.

Lire aussi sur L’Essor: Suicides, maintien de l’ordre, succession du chef : ce qui attend les gendarmes en 2019

Les syndicats crient à l’urgence et dénoncent un sur-emploi des fonctionnaires de Police, notamment en raison du mouvement des Gilets jaunes.

Une cellule alerte prévention suicide

“Les journées dramatiques s’enchaînent à un rythme insoutenable et jamais connu”, ont estimé dans un communiqué l’ensemble des syndicats, tous corps confondus.

“On veut exprimer un ras-le-bol de cette situation et de cette administration qui fait la sourde oreille. On a fait des demandes pour améliorer la situation des fonctionnaires de Police mais rien ne se passe, on n’est pas entendu”, a déclaré dans Le Monde, Ivan Assioma, délégué du syndicat Alliance pour Paris.

Lire aussi sur L’Essor: “J’ai pensé à commettre l’irréparable”: un gendarme témoigne à propos du suicide

Vendredi, le ministre de l’Intérieur a dit “comprendre l’initiative des organisations syndicales”. Christophe Castaner a fixé au 29 avril le lancement d’une “cellule alerte prévention suicide“. Ce dispositif prévoit un numéro de téléphone, accessible 24 heures sur 24. Il permet de mettre les policiers en souffrance en relation avec des psychologues.

Le 12 avril, Christophe Castaner était en visite à l’hôpital des gardiens de la paix à Paris. Le ministre a promis l’accélération du plan anti suicide lancé en 2018 par son prédécesseur, Gérard Collomb.

Lire aussi sur L’Essor: Edito du numéro 524 : Suicides de gendarmes : l’alarme a sonné!

Très touchée par les suicides en 2018, au point d’organiser un séminaire, la Gendarmerie déplore deux suicides depuis le début de l’année 2019.

D.C

A voir également

Suicide du commandant de compagnie de Lons-le-Saunier (Jura)

Nouveau drame dans l'Arme avec le suicide d'un officier du Jura. Le commandant de la compagnie de Lons-le-Saunier a mis fin à ses jours ce jeudi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !