vendredi 24 mai 2019
Accueil / A la une / 191 gendarmes mobilisés dans cinq régions de France pour démanteler un trafic de véhicules volés
voiture IRCGN
Les experts en automobile de l’IRCGN ont été mis à contribution (Photo d'illustration (D.C/L'Essor).

191 gendarmes mobilisés dans cinq régions de France pour démanteler un trafic de véhicules volés

La section de recherches de Limoges a démantelé un important trafic de véhicules volés à l’échelon national dont l’épicentre est le Limousin.

Une vaste opération judiciaire mobilisant 191 gendarmes a été ainsi conduite ce  mardi 29 janvier dans cinq régions : Limousin, Bretagne, Centre-Val-de-Loire, Ile-de-France, Occitanie. Une quinzaine de personnes, dont un boxeur, ancien champion de France, ont été placés en garde à vue précise Le Populaire du Centre.

La plupart des suspects gravite au sein de la communauté des gens du voyage indique le journal.

Les perquisitions sur les différents sites permettent la découverte et la saisie de nombreuses pièces à conviction et avoirs criminels, précise la Gendarmerie dans un communiqué.

Les premières investigations en enquête préliminaire avaient confirmé des soupçons et entraîné en mars 2018 l’ouverture d’une information judiciaire auprès d’un juge d’instruction du pôle criminel du TGI de Limoges, pour “recel en bande organisée, association de malfaiteurs, blanchiment aggravé et non justification de ressources.”

https://platform.twitter.com/widgets.js

Les unités mobilisées 

– Section de recherches de Limoges ;
– Groupements de Gendarmerie départementale de Haute-Vienne, Corrèze, Creuse, Côtes d’Armor, Essonne, Val de Marne, Lot, Loiret, Hérault ;
– Groupement de Gendarmerie mobile de Limoges (groupes des escadrons de Limoges, Guéret et Bellac) ;
– Garde républicaine (peloton d’intervention) ;
– Pôle judiciaire de la Gendarmerie nationale (plateau d’investigations véhicules).

A voir également

Le meurtrier du major Rusig fait appel de sa condamnation à perpétuité

Le meurtrier présumé du major de gendarmerie Christian Rusig fait appel. Condamné le 10 mai dernier à la prison à perpétuité, avec une peine de de sureté de 20 ans, il veut être rejugé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !