mardi 23 juillet 2019
Accueil / A la une / 18 mois ferme pour un Gilet jaune ayant foncé sur des gendarmes à Nice
Gilet jaune sur un pare-brise de voiture (Photo d'illustration DC/L'Essor)
Gilet jaune sur un pare-brise de voiture (Photo d'illustration DC/L'Essor)

18 mois ferme pour un Gilet jaune ayant foncé sur des gendarmes à Nice

Un jeune qui se revendique comme Gilet jaune va devoir aller en détention pour avoir foncé sur des gendarmes à Nice. Il a été condamné à 18 mois de prison ferme ce mercredi par le tribunal correctionnel de la capitale de la Côte d’Azur. Il devra également verser 1.500 euros de dommages et intérêts à chaque gendarme.

https://platform.twitter.com/widgets.js

Les faits datent du 15 décembre 2018 et sont intervenus lors d’un rassemblement de “Gilets jaunes” relate France Bleu Azur .

Lire aussi sur L’EssorGilets jaunes: le colonel au tribunal pour soutenir des gendarmes d’Eure-et-Loir agressés

Ce jour là, des Gilets jaunes bloquent la barrière de péage de Saint-Isidore sur l’A8 avec leurs véhicules. Les gendarmes contrôlent un automobiliste. Ce dernier circule sans permis et sous l’emprise de cannabis. Mais il refuse d’obtempérer, accélère et manque de peu de percuter trois gendarmes. Des motocyclistes se lancent alors à sa poursuite mais ne parviennent pas à le rattraper car il roule à 200 km/h sur l’A8! Quelques heures plus tard, les gendarmes l’interpellent et le placent en garde àvue.

 

 

A voir également

Jacques Witkowski

Jacques Witkowski, nouveau préfet de l’Hérault est un ancien officier de Gendarmerie

Le nouveau préfet de l'Hérault, Jacques Witkowski, est un ancien officier de Gendarmerie. Il était directeur de la Sécurité civile et à ce titre patron des sapeurs-pompiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *